A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Bivalirudine

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 03 octobre 2020


Chimie thérapeutique - Pharmacognosie - Pharmacologie



Synonyme(s) : hirulog
Anglais : bivalirudin
Espagnol : bivalirudina
n. f. (DCI). Peptide synthétique de vingt amino-acides conçu sur le modèle de la structure de l’hirudine (résidus 53-64) ; antithrombotique, inhibiteur direct de la thrombine.

La bivalirudine est indiquée en tant qu’anticoagulant, par voie IV associée à de l'aspirine et du clopidogrel, chez les patients adultes subissant une intervention coronaire percutanée (ICP), notamment chez ceux atteints d’un infarctus du myocarde avec susdécalage du segment ST subissant une ICP primaire. La bivalirudine expose à des réactions d’hypersensibilité dont des chocs anaphylactiques parfois mortels, ainsi qu’à des hémorragies graves pour lesquelles il n’existe pas d’antidote ; le risque hémorragique est augmenté chez les patients insuffisants rénaux et lors d’association avec des médicaments altérant la fonction rénale. Cf hirudine.