A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Coronavirus

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 09 avril 2020
Coronavirus.

Anglais : coronavirus
Espagnol : coronavirus
Allemand : Coronavirus
Étymologie : latin cŏrōnārĭus dont on fait les couronnes, coronaire et vīrus suc, jus, humeur, venin, poison, mauvaise odeur, puanteur
Virus à ARN simple brin de polarité positive (type ARNm) de la famille des Coronaviridae, sous-famille Orthocoronavirinae, Ordre (avec deux autres familles, les Arteriviridae et les Roniviridae) des Nidovirales. Les coronavirus (CoVs) sont classés dans le groupe IV des virus à ARN (classification selon le type de génome). Le terme coronavirus, proposé en 1968, vient de la forme des particules virales quasi-sphériques d’environ 20 nm observées au microscope électronique, présentant des projections appelées péplomères (glycoprotéine prenant la forme d'un "clou") présents à la surface de l’enveloppe virale et donnant la forme d’une couronne.
Les coronavirus sont des virus enveloppés constitués d’un génome de 26 à 32 kilobases, le plus long génome des virus ARN. Tous les coronavirus partagent des similitudes dans l'organisation et l'expression de leur génome. Ainsi, 16 protéines non structurales (nsp1 à nsp16), codées par un cadre ouvert de lecture (ORF) 1a/b à l'extrémité 5’, sont suivies par les protéines structurales des péplomères de surface (S), de l'enveloppe (E), de la membrane (M) et de la nucléocapside (N), lesquelles sont codées par d'autres ORF à l'extrémité 3'.

Les Coranovirus de la sous-famille Orthocoronavirinae qui comporte des pathogènes humains et animaux sont phylogénétiquement séparés en quatre genres, classés de alpha-CoV (groupe 1) à delta-CoV (groupe 4) ; le genre bêta-CoV contient la plupart des CoV pathogènes humains (HcoV). Des analyses phylogénétiques ont révélé que les chauves-souris et les rongeurs sont la source de la plupart des alpha-CoV et bêta-CoV, tandis que les oiseaux seraient le principal réservoir de gamma-CoV et delta-CoV.
Les CoVs sont transmis d’une manière générale par les aérosols issus de sécrétions respiratoires et par voie fécale-orale. Diverses maladies ont été associées aux infections à CoV chez les animaux domestiques depuis les années 70. Parmi les principales pathologies décrites figurent une bronchite infectieuse aviaire chez les poulets causée par le virus de la bronchite infectieuse (IBV), des maladies respiratoires chez les chiens provoquées par le coronavirus respiratoire canin (CRCoV), et l’encéphalite démyélinisante progressive chez la souris induite par le virus de l'hépatite de souris (MHV). D'autres infections aux CoVs entraînent généralement des symptômes gastro-intestinaux. Ainsi, le coronavirus de gastro-entérite transmissible (TGEV), le coronavirus bovin (BCV), le coronavirus félin (FCoV), le coronavirus canin (CCoV) et le coronavirus de dinde (TCV) sont connus pour provoquer une entérite chez leurs hôtes respectifs.
Au cours de l’évolution, les CoVs ont constamment franchi les barrières des espèces et certains sont devenus des agents pathogènes humains importants avec une transmission zoonotique. À ce jour, sept CoV humains (HCoV) sont connus. Pour 4 d’entre eux (HCoV-229E, HCoV-OC43, HCoV-HKU1 et HCoV-NL63), les maladies provoquées sont bénignes (rhume et/ou diarrhée). En revanche, 3 HCoVs présentent une forte pathogénicité, provoquant des infections sévères des voies respiratoires inférieures à caractère épidémique chez un nombre relativement élevé de patients, avec un fort risque de développer un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et des manifestations extra-pulmonaires graves. Ces 3 coronavirus sont :
- le SRAS-CoV (
severe acute respiratory syndrome coronavirus), coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère, apparu en novembre 2002 en Chine et responsable de l'épidémie de SRAS de 2002 à 2004 dans une trentaine de pays en Asie,
- le MERS-CoV (
Middle East respiratory syndrome-related coronavirus), coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, apparu en 2013 en Arabie saoudite et responsable d’une épidémie dans plus de 15 pays entre 2003 et 2014,
- le SARS-CoV-2, identifié en Chine en 2019 et responsable de la pandémie, la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), en 2020.