Kilogramme (Kg)

De Le dictionnaire
Janus kinase ←

Kaposi (sarcome de) n. m. Réticulose maligne métastasiante liée à linfection par le virus herpès humain 8 (HHV), caractérisée notamment par des tumeurs cutanées, brunâtres ou violacées, du type angiosarcome (sarcome dont la prolifération cellulaire dérive des éléments conjonctifs des vaisseaux sanguins) et des tumeurs viscérales douloureuses et envahissantes. Il…

Kaposi (syndrome de) Cf sarcome de Kaposi.

Karité n. m. Arbre africain (Afrique de lOuest), Butyrospermum parkii Kotschy Sapotaceae fournissant, par pression des graines, un beurre, dit beurre de karité, qui renferme des glycérides dacides gras saturés (acide stéarique) et insaturés (acide oléique).

Karkadé n. m. Herbacée d’origine africaine (Hibiscus sabdariffa L., Malvaceae), largement cultivée dans toutes les régions tropicales et subtropicales. Calice et calicule renferment des acides organiques (citrique, hydroxycitrique, malique, tartrique), de la vitamine C et des composés polyphénoliques (acides-phénols, flavonoïdes, anthocyanosides). Nombreuses propriétés pharmacologiques décrites parmi lesquelles antihypertensives…

Karl Fisher (méthode de) n. f. Méthode de dosage de leau par voie chimique. Fondée sur le fait que liode noxyde lanhydride sulfureux quen présence deau. Liode ajouté est en général en solution méthanolique, tandis que lanhydride sulfureux est en solution pyridinique. Le bilan réactionnel sécrit : où la pyridine est…

Karman (curette de) n. f. Canule daspiration droite pour le curetage de lutérus lors des interruptions volontaires de grossesse (IVG).

Karyophérine n. f. Famille de protéines qui assurent le transfert de macromolécules biologiques (protéine, ARN...) ou de particules, tels les virus, du  cytoplasme  cellulaire vers le noyau, on les appelle les importines,  et du noyau vers le cytoplasme, ce sont les exportines. Ce transport seffectue au travers…

Kat Cf Khat.

Katal (kat) n. m. Unité de mesure du système international pour exprimer la vitesse dune réaction. Correspond à la transformation dune mole de substrat par seconde. Cette unité étant très élevée, les activités enzymatiques sexpriment le plus souvent en nanokatal (10 katal).

Kava n. m. Arbuste des îles de Polynésie (Piper methysticum G. Forst., Piperaceae) dont il existe plusieurs chimiotypes. Présence dans les parties souterraines (racine et rhizome) des kavalactones (styryl- et phénéthyl-α-pyrones insaturées, par exemple kawaïne, dihydrokawaïne…) à propriétés anesthésiques locales, analgésiques, sédatives et anxiolytiques.

Kawa-kawa Cf kava.

Kératane (sulfate de) n. m. Glycosaminoglycane présent principalement dans le cartilage et dans la cornée, constitué par la répétition de résidus de galactose et de N-acétylglucosamine porteurs de groupements sulfate sur le carbone 6.

Kératine n. f. Constituant protéique essentiel des phanères (cheveux, poils, ongles, écailles, plumes, laine de mouton). Composé riche en cystéine permettant la formation de nombreux ponts disulfure qui stabilisent sa structure tertiaire fibrillaire.

Kératinocyte n. m. Cellule constituant à 90 % de lépiderme et des phanères et synthétisant la kératine, protéine fibreuse insoluble dans leau qui assure, à la peau, sa propriété dimperméabilité et de protection extérieure.

Kératite n. f. Inflammation de la cornée.

Kératocône n. m. Déformation pathologique de la partie centrale de la cornée des deux yeux qui samincit et lui donne une forme conique avec des troubles visuels. La vue est voilée avec des anomalies de la réfraction.

Kératolytique adj. et n. m. Se dit dune substance qui détruit la kératine.

Kératose n. f. Hyperplasie diffuse ou localisée de la couche cornée de lépiderme.

Kétamine n. f. Composé de la famille des cycloalkylarylamines, antagoniste non compétitif et non sélectif des différents sous-types de récepteurs de lacide N-méthyl-aspartique (NMDA). À forte dose, il agit aussi sur dautres récepteurs, comme les récepteurs des opiacés, et sur des canaux ioniques comme les canaux calciques…

Kétoconazole n. m. Dérivé de l’imidazole, non nitré, possédant un noyau aromatique dichloré. Antifongique à large spectre. Inhibe une enzyme appartenant à la superfamille des cytochromes P 450 conduisant à la diminution de synthèse de l’ergostérol, composant de la membrane cellulaire du champignon indispensable à sa croissance.Inscrit à la Pharmacopée Européenne…

Kétolide n. m. Nom désignant un sous-groupe dantibiotiques macrolides antibactériens dérivés de lérythromycine, caractérisés par le remplacement de la liaison osidique aglycone-cladinose par une fonction cétone ; on note également la présence d’une chaîne arylalkyle de structure variable selon les représentants.

Kétoprofène n. m. Racémique de lacide 2-(3-benzoylphényl) propionique. Lénantiomère S est appelé dexkétoprofène (DCI). Anti-inflammatoire non stéroïdien possédant en outre des effets analgésiques et antipyrétiques.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 07/2010, 0922).

Kétorolac trométamol n. m. Acide cétonique à noyau pyrrolizidine partiellement réduit, anti-inflammatoire non stéroïdien, inhibiteur non spécifique des cycloxygénases 1 et 2.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 1755).

Kétotifène (hydrogénofumarate de) n. m. Cétone apparentée aux triptylines avec un noyau latéral thiophénique, antagoniste des récepteurs HInscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2014, 1592).

Khat n. m. Arbuste dArabie (Yémen) et dAfrique orientale (Éthiopie, Somalie), Catha edulis (Vahl) Forssk. ex Endl., Celastraceae, dont la feuille contient notamment des alcaloïdes dérivés de la phénéthylamine [(-)-cathinone à létat frais, (+)-norpseudoéphédrine = cathine et (-)-noréphédrine à létat sec]; propriétés stimulantes de type amphétaminique…

Khella

Khelline n. f. Furochromone extraite des fruits du khella, Ammi visnaga (L.) Lam., Apiaceae ex-Ombellifères. Propriétés coronarodilatatrices et spasmolytiques sur les fibres lisses.

Khȏl n. m. Produit cosmétique présenté sous forme de bâtons ou de poudres accompagnées dun bâtonnet applicateur. Constitué de pigments végétaux plus ou moins foncés et de poudres inertes.

Kieselguhr n. m. Terre de diatomées (algues cellulaires minuscules) ayant fixées de la silice sur leurs parois.

Kilobase (kb) n. f. Unité correspondant à 1000 bases dun acide nucléique monocaténaire. Par extension, unité correspondant à 1000 paires de bases dADN bicaténaire. Dans ce cas, « kilobase » est synonyme de « kilopaire de bases ».


Kinase n. f. Enzyme catalysant une réaction de phosphorylation par transfert dun groupement phosphate, très souvent de lATP, sur un substrat de nature variée. Exemples : hexokinase catalysant la phosphorylation des hexoses, créatine kinase, tyrosine kinase, protéine kinases.

Kinésine n. f. Famille de moteurs moléculaires se déplaçant à la surface des microtubules, convertissant en mouvement lénergie fournie par lhydrolyse de lATP, pour se déplacer le plus souvent vers le pôle positif des microtubules orienté vers la périphérie cellulaire.

Kinésithérapeute n. m. Nom courant (souvent transformé par apocope en « kiné ») de lauxiliaire médical, exerçant la kinésithérapie au vu dune prescription, possédant le diplôme dÉtat de masseur-kinésithérapeute (reconnu de niveau Master 1, baccalauréat + 4 ans, pour les nouveaux entrants en 2012). À partir de 2017…

Kinésithérapie n. f. Traitement, actif ou passif, destiné à prévenir ou soigner laltération des capacités fonctionnelles dun patient, réduire voire supprimer la douleur, en utilisant un mouvement (techniques manuelles ou instrumentales, massages, exercices...). Activité exercée par un masseur-kinésithérapeute inscrit au tableau de lOrdre des masseurs-kinésithérapeutes (Article 43212 8…

Kinétine n. f. Composé de synthèse, 6-furfurylaminopurine, analogue des cytokinines, famille de facteurs de croissance cellulaire chez les plantes. Initialement isolée de levures, la kinétine stimule lélongation cellulaire et lorganogenèse.

Kinétochore n. m. Structure en plaquette située à la face externe du centromère à laquelle sattachent les microtubules du fuseau.

Kingella Genre de bactéries à Gram négatif, aérobies strictes, de la famille des Neisseriaceae, réunissant quatre espèces rencontrées sur les muqueuses de lHomme (surtout respiratoires). Kingella kingae, coccobacille souvent présent sous la forme de diplobacilles en bouillon de culture, fait partie de la flore oropharyngée, mais…

Kininase n. f. Famille denzymes qui dégradent les kinines en métabolites actifs ou inactifs en quelques secondes. Exemple : la kininase II dont deux formes existent, lune qui est lenzyme de conversion de langiotensine et lautre lenképhalinase qui inactive la bradykinine.

Kinine n. f. Terme générique pour des hormones peptidiques à action autocrine, médiatrices de linflammation et vasodilatatrices dont le rôle physiologique reste à déterminer. Les principales kinines sont la bradykinine et la kallidine libérées, sous laction de la kallicréine, à partir du kininogène.

Kinkéliba n. m. Arbuste buissonnant dAfrique occidentale (Combretum micranthum G. Don, Combretaceae). Feuille riche en composés polyphénoliques (acides-phénols, flavonoïdes, proanthocyanidols…) et en polyols (sorbitol…). Propriétés diurétiques et à tropisme hépatobiliaire.

Kinome n. m. Terme créé pour désigner l’ensemble des kinases exprimées dans des conditions données et à un moment donné, dans une cellule, un élément subcellulaire (membrane, organite) ou un groupe de cellules (organe, organisme, groupe d’organismes). Il est à ce titre un sous-ensemble d’un protéome.

Kinomique adj. et n. f. Étude du kinome par la mise en œuvre de techniques et danalyses reposant sur la génomique et la protéomique. Cf kinome.

Kit n. m. Ensemble dinstruments et/ou de produits nécessaires à une opération déterminée, fournis et conditionnés ensemble. Terme adapté à tous les domaines : biologie, chirurgie…

Kjeldahl (méthode de) n. f. Méthode de dosage de lazote organique par minéralisation par voie humide. Consiste à détruire la matière organique par ébullition en présence dacide sulfurique. Dans ces conditions, lazote est transformé en ammoniaque fixée par lacide sulfurique. Par alcalinisation de la solution de sulfate dammonium obtenue, on…

Klebsiella Genre de la famille des Enterobacteriaceae, groupe KEHS (Klebsiella, Enterobacter, Hafnia, Serratia). Bacilles à Gram négatif, capsulés. Quatre espèces présentes dans la nature (eau, sol) et également dans le tractus digestif de lHomme et des animaux. K. pneumoniae, espèce type, est la plus fréquente et…

Klebs – Loeffler (bacille de)

Klinefelter (syndrome de) n. m. Aneuploïdie par excès dun chromosome sexuel X ; cette trisomie mosaïque, de formule chromosomique 2N=47, XXY, montre un phénotype de type masculin, infertile, avec une hypotrophie testiculaire, un retard mental et une morphologie marquée par une diminution de la masse musculaire, de longues jambes et…

Kline (réaction de) Réaction de floculation autrefois employée pour le diagnostic de la syphilis. Non spécifique, met en évidence des anticorps anticardiolipide dans le sérum au cours des infections dues à des tréponèmes pathogènes. Nombreuses réactions faussement positives.

Kluyvera Genre de la famille des Enterobacteriaceae présent dans le sol, les eaux usées et les aliments. Lespèce principale est K. ascorbata. Ces bactéries peuvent être isolées dans un contexte pathologique à partir de prélèvements durines, dexpectoration et dans le sang lors dinfections sur cathéters.

KM

Koch (bacille de)

Kojique (acide) n. m. Substance naturelle de structure gamma-pyrone (5-hydroxy-2-hydroxyméthyl-4-pyrone) produite par fermentation de certaines souches d’espèces de champignons dont Aspergillus oryzae (Ahlburg) E. Cohn, notamment lors de la fermentation du riz dans la fabrication du saké. Propriétés dépigmentantes de la peau, par inhibition de la tyrosine hydroxylase, bloquant…

Kolatier n. m. Nom désignant des arbres dAfrique occidentale appartenant au genre Cola, Malvaceae précédemment Sterculiaceae. Plusieurs espèces, principalement Cola nitida (Vent.) Schott et Endl. et ses variétés, mais aussi notamment C. acuminata (P. Beauv.) Schott et Endl. et C. verticillata (Thonn.) Stapf ex A. Chev., sont cultivées…

Konjac n. m. Herbacée (Amorphophallus konjac K. Koch., Araceae) d’origine asiatique (Thaïlande, Viêt Nam, Chine méridionale), vivace par un volumineux tubercule riche en glucomannane, et dont la fleur, à odeur désagréable, ressemble à celle des arums avec un spadice en forme de phallus, doù le nom latin…

Kovats (droite de) n. f. Droite obtenue en chromatographie en phase gazeuse lorsquon injecte un mélange dalcanes se différenciant par leur nombre n croissant datomes de carbone. Les logarithmes des temps de rétention corrigés log(t-t) correspondants augmentent proportionnellement à n. On obtient ainsi une droite qui permet de déterminer lindice…

Kozeny-Carman (équation de) n. f. Équation de perméabilité dun milieu poreux solide à un fluide, proposée par J. Kozeny et modifiée par P. C. Carman. Relie plus spécifiquement le flux et la porosité du lit de poudre, la taille des particules et la tortuosité des capillaires. Intervient dans cette équation…

Krabbe (maladie de) n. f. Maladie de surcharge lysosomale, due à des mutations du gène GALC (chr 14q31) codant lenzyme lysosomale, la galactocérébrosidase, qui catabolise la première étape du catabolisme du galactocérébroside et de la galactosylsphingosine (psychosine). Laccumulation de psychosine cytotoxique conduit à lapoptose des oligodendrocytes et à la démyélinisation…

Krameriaceae Famille de plantes dicotylédones comprenant une vingtaine despèces du genre Krameria, constituées darbustes ou plantes herbacées des régions tempérées à tropicales originaires dAmérique centrale ; dans la nouvelle classification, cette famille est incluse dans celle des Zygophyllaceae (ordre des Zygophyllales, Fabidées - Rosidées). Dans les…

Kratom n. m. Arbre de lAsie du Sud-Est (Mitragyna speciosa (Korth.) Havil., Rubiaceae). Présence dans la feuille dalcaloïdes indoliques (mitragynine, 7-hydroxymitragynine…), agonistes des récepteurs opioïdes (notamment de type μ), agissant également sur les récepteurs α-adrénergiques et sérotoninergiques ; propriétés analgésiques, psychostimulantes, antidiarrhéiques.

Krebs (cycle de) n. m. Voie métabolique mitochondriale de dégradation de lacétylcoenzyme A. La première réaction du cycle est un transfert du groupement acétyle de lacétyl-CoA sur une molécule dacide oxaloacétique pour former un acide tricarboxylique, lacide citrique. Une succession de réactions de décarboxylation, doxydoréduction et dhydratation conduit ensuite à…



→ Lactoflavine

Kilogramme (Kg)

Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Anglais : kilogram
Espagnol : kilogramo
Étymologie : Grec χιλίοι khilíoi mille et γράμμα grámma gramme.

n. m. Unité de masse du système international d'unités (SI) égale à la « masse du prototype international du kilogramme » en platine iridié, conservé au pavillon de Breteuil (Sèvres, Hauts-de-Seine).