Névrome

De Le dictionnaire
Néroli ←

Neuromodulation n. f. Capacité pour un neurotransmetteur, libéré au niveau d’une synapse ou diffusant dans le milieu extracellulaire, d’agir sur des récepteurs métabotropiques en induisant la formation de seconds messagers et d’un signal calcium, entraînant l’activation de kinases qui modifient l’activité cellulaire de manière lente, mais durable, par…

Neurone n. m. Cellule fondamentale du tissu nerveux avec les cellules gliales, caractérisée par son excitabilité et sa capacité de conduction. Constituée par un corps cellulaire avec deux types dexpansion, les dendrites aux nombreuses ramifications et un axone plus faiblement subdivisé. Les communications entre neurones sont assurées par…

Neuropaludisme n. m. Forme grave du paludisme à P. falciparum marquée par une encéphalopathie aiguë, avec crises convulsives, coma, hyperthermie sévère, évoluant vers une défaillance multiviscérale (hépatique, rénale, pulmonaire) et une coagulation intravasculaire disséminée. Début brutal avec fièvre très élevée, céphalées intenses, encéphalopathie aiguë avec coma et crises…

Neuropathie n. f. Terme désignant un dysfonctionnement de nerfs périphériques, sensoriels, moteurs ou végétatifs. Est la conséquence de troubles métaboliques, de réactions inflammatoires, détats pathologiques tels que diabète, alcoolisme, parfois deffets indésirables de médicaments. Les douleurs neuropathiques sont indépendantes de la mise en jeu de récepteurs nociceptifs.

Neuropeptide n. m. Molécule composée de trois à une centaine dacides aminés, synthétisée, stockée et libérée par les neurones à partir des vésicules présynaptiques, souvent en même temps quun transmetteur non peptidique, par exemple cholécystokinine et dopamine. Laction des neuropeptides, au niveau postsynaptique, est habituellement considérée comme relevant…

Neuropile n. m. Terme de morphologie pour désigner lenchevêtrement entre terminaisons axoniques et ramifications dendritiques.

Neuroplégique Cf neuroleptique.

Neuropsychiatrie n. f. Ancienne spécialité médicale dont les composantes, neurologie et psychiatrie, se sont séparées en France vers la fin des années 1960, pour diverses raisons, en partie liées à un dualisme maintenant dépassé, plus largement par suite dune différence de pratique clinique. Cependant, dans les pays anglo-saxons,…

Neuropsychologie n. f. Domaine des neurosciences au croisement de la neurologie et de la psychologie et ayant pour objet létude des fonctions mentales, des capacités cognitives et des réactivités émotionnelles. Sappuyant initialement sur létude anatomopathologique de cas, elle connaît maintenant un grand développement grâce à la combinaison de…

Neurosciences n. f. Terme introduit aux États-Unis, en 1962, dans le titre dun programme de recherche dédié à létude la plus large possible du cerveau humain et animal depuis le développement jusquaux capacités cognitives et en associant des chercheurs de disciplines très diverses allant des mathématiques à la…

Neurostéroïde n. m. Les neurostéroïdes constituent une famille de molécules synthétisées dans le cerveau à partir du cholestérol. Ils ont des propriétés neuroactives en modulant des modifications post-traductionnelles, spécifiques des neurones, qui concernent en particulier les neurotransmissions GABAergique et glutamatergique centrales. Leur précurseur commun est la prégnénolone qui…

Neurotensine n. f. Peptide de treize acides aminés à capacité hypotensive par action sur le lit vasculaire. Largement exprimé dans lintestin (avec suspicion dun rôle dans le cancer colorectal), dans le système nerveux central au niveau hypothalamique, participant à la régulation de la libération de la prolactine et…

Neurotoxicité n. f. Capacité que possède une substance à induire des effets néfastes dans le système nerveux central et/ou périphérique.

Neurotoxine n. f. Terme générique pour désigner des substances dorigine biologique capables de modifier et dinterrompre la propagation de linflux nerveux par action sur les canaux ioniques, principalement sodiques. Certaines se fixent à leur site dentrée pour en fermer laccès, par exemple les toxines hydrophiles telles que la…

Neurotransmetteur n. m. Molécule stockée, sécrétée et libérée par un neurone présynaptique ou préjonctionnel pour véhiculer linformation vers une structure post-synaptique ou post-jonctionnelle ( muscle, glande sécrétrice), libérée en réponse à une dépolarisation de ces terminaisons, puis diffusant dans la fente synaptique pour se fixer sur des…

Neurotrope adj. Qualifie certaines substances, bactéries ou virus qui atteignent les neurones de manière spécifique après capture par des terminaisons nerveuses périphériques, migration rétrograde dans laxone et atteinte du corps cellulaire. Peuvent y demeurer au repos avec possibilité de réveil, par exemple le virus du zona, ou…

Neutralisant adj. et n. m. Qui rend une action sans effet par laction contraire.

Neutralisation n. f. Opération qui rend une action sans effet par laction contraire.

Neutralité n. f. État qui consiste à ne pas prendre parti.

Neutre adj. Qualifie létat de neutralité.

Neutron n. m. Particule constituante du noyau de latome, de charge électrique nulle et de masse très légèrement supérieure à celle du proton. Symbole n. Le nombre de neutrons détermine lisotope de lélément. Le neutron, constitué de trois quarks, est neutre par compensation, mais il est doué, comme…

Neutropénie n. f. État dans lequel le nombre des granulocytes neutrophiles sanguins est inférieur à la valeur usuelle, soit moins de 1,5 G/L (< 1500/µL). En dessous de 0,3 G/L, on parle dagranulocytose.

Neutrophile adj. et n. m. Se dit en particulier du granulocyte dont les granulations, après coloration par la méthode de May – Grünwald – Giemsa, apparaissent en beige marron à marron violacé. La principale fonction de ce granulocyte est la phagocytose. Il est attiré vers la cible par la fraction…

Neutrophilie n. f. Augmentation du nombre des granulocytes neutrophiles sanguins (> 8 G/L, soit > 8 000 par µL).

Névirapine n. f. Antiviral inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse du virus de limmunodéficience humaine de type 1 (VIH-1). Na pas deffet significatif sur la transcriptase inverse de VIH-2 ni sur les ADN-polymérases α, β, γ, ou δ, des cellules eucaryotes. Na pas dactivité de type benzodiazépine.Inscrite…

Névralgie n. f. Sensation douloureuse chronique avec des phases dexacerbation, survenant sans stimulation des récepteurs nociceptifs à la suite dune atteinte mécanique dun tronc nerveux ou par formation dun foyer anormal dexcitation neuronale. Est différenciée selon la localisation anatomique, par exemple névralgie trigéminale, cervico-brachiale, crurale, faciale du trijumeau,…

Névraxe n. m. Système nerveux central composé de lencéphale et de la moelle épinière.

Névrite n. f. Lésion inflammatoire ou dégénérative dun nerf périphérique entraînant une perturbation sensorielle ou motrice avec déficit ou, au contraire, fourmillement, douleur, crampe et contracture.

Névrodermite n. f. « Dermatoneurose » avec démangeaisons et grattages chroniques incoercibles de la peau provoquant des placards lichénifiés, disséminés ou localisés, une urticaire ou un prurigo évoluant en eczéma.

Névroglie


Névropathie n. f. Altération du système nerveux central affectant plus particulièrement le psychisme du patient.

Névrose n. f. Terme désignant des troubles psychiques sans lésion nerveuse démontrable, ce qui nexclut pas un dysfonctionnement de populations particulières de neurones. Peut revêtir différentes formes, obsession, phobie, angoisse, hystérie, hypocondrie, sans perte du sens des réalités de la part du sujet qui est conscient de son…

Newcastle (maladie de) n. f. Pneumo-encéphalite aviaire due à un paramyxovirus provoquant une zoonose des oiseaux sauvages et dans les élevages de volailles. La morbidité et la mortalité varient fortement selon la virulence de la souche, limmunité, létat de lanimal et les facteurs environnementaux. Contamination possible de lHomme au contact…

Newton n. m. Unité de force du SI, le newton (symbole N) est la force qui, appliquée à une masse dun kilogramme, communique à celle-ci une accélération dun mètre par seconde dans la direction et le sens de la force (1 N = 1 kg.m.s (ordre de grandeur…

Niacinamide

Niacine Cf nicotinique (acide).

Niaouli Cf Melaleuca.

Nicardipine (chlorhydrate de) n. f. Diester dun dérivé nitrophénylé de la dihydropyridine dicarboxylée. Inhibiteur des canaux calciques dépendant du voltage de type L, notamment au niveau du muscle lisse artériel, antihypertenseur.

Nicergoline n. f. Dérivé hémisynthétique à squelette ergoline préparé à partir du lysergol, à activité α-1 bloquante.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 04/2019, 1998.

Nicéthamide n. m. Diéthylamide de lacide nicotinique.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0233).

Nickel (Ni) n. m. , élément de la 1 colorés).

Niclosamide n. m. Anthelminthique agissant en inhibant la fixation du glucose par le ténia.Inscrit sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 0679 et 680 (niclosamide monohydraté) .

Nicolas-Favre-Durand (maladie de) n. f. Infection sexuellement transmissible, due à Chlamydia trachomatis, sérotypes L1, L2, et L3, caractérisée par une adénopathie inguinale évoluant vers la fistulisation et une anorectite aiguë douloureuse, évoluant vers la suppuration en foyers multiples. Transmission lors de pénétrations anales, vaginales ou buccales…

Nicométhanol (fluorure de) n. m. Sel utilisé dans les pâtes dentifrices et autres produits dhygiène buccale comme vecteur de fluor.

Nicorandil n. m. Ester nitrique dun dérivé du nicotinamide, donneur de monoxyde dazote (NOInscrit à la Pharmacopée européenne (monographie 01/2016, 2332).

Nicotinamide n. m. Amide de lacide nicotinique constitué du noyau pyridine porteur dun groupe CONH2 sur le carbone 3. Vitamine du groupe des vitamines hydrosolubles très répandues dans la nature (improprement nommée vitamine B5 ou B7). Précurseur des cofacteurs doxydoréduction NADInscrit sur la liste des…

Nicotine n. f. Alcaloïde constitué d’une pyrrolidine N-méthylée substituée par un noyau pyridinique ; base forte non oxygénée, liquide et faiblement volatile à température ambiante. Principal alcaloïde de la feuille de tabac (Nicotiana tabacum L. et N. rustica L., Solanaceae) où sa teneur varie de 2 à 10…

Nicotinique (acide) n. m. Acide pyridine-3-carboxylique présent dans le foie, la viande de poule, le lait, la levure, la farine, les capsules surrénales. Au même titre que le nicotinamide dont il est le précurseur et dont il partage certaines activités pharmacologiques (légère action protectrice contre la pellagre), il appartient…

Nicotinique adj. Qualifie les effets de la nicotine ainsi que des substances ayant le même mécanisme daction.

Nidation n. f. Implantation de lœuf dans la muqueuse utérine décidualisée au début de la grossesse, le 7 jour.

Niemann-Pick (maladie de) n. f. Maladie lysosomale héréditaire avec thésaurismose cellulaire de shingolipides et cholestérol. Selon la mutation du gène impliqué, il est différencié les types A, B et C. Les types A et B sont des entités biocliniques très différentes de celle du type C.

Nifédipine n. f. Diester dun dérivé nitrophénylé de lacide dihydropyridine-dicarboxylique, inhibiteur des canaux calciques dépendants du voltage de type L notamment au niveau du muscle lisse artériel (tropisme plus vasculaire que cardiaque).Inscrite sur la liste des médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0627).

Nifekalant (chlorhydrate de) n. m. Antiarythmique. Le nifékalant est un antiarythmique de classe III. Il bloque de manière non spécifique le courant de repolarisation potassique au niveau du myocarde et est dépourvu deffet bloquant β-adrénergique. Il prolonge significativement la durée du potentiel daction et des périodes réfractaires atriales et ventriculaires.

Niflumique (acide) Anti-inflammatoire non stéroïdien polyvalent à noyau pyridine de la classe des fénamates.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2008, 2115).

Nifuroxazide n. m. Anti-infectieux intestinal de la famille du nitrofurane, dont lactivité est reliée à leur capacité, après réduction du groupe NOInscrit à la Pharmacopée européenne (monographie 04/2008, 1999).

Nifurtimox n. m. Dérivé du nitrofurane anti-infectieux, plus spécialement antiprotozoaires.Inscrit sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS (traitement de la maladie du sommeil).

Nigelle n. f. Herbacée (Nigella sativa L., Ranunculaceae) présente sur le pourtour méditerranéen, en Asie occidentale et au Moyen-Orient, également cultivée dans les jardins. Graines triangulaires noirâtres renfermant des saponosides, une huile riche en glycérides d’acides gras insaturés, de faibles quantités d’alcaloïdes et une huile essentielle contenant du…

Nilotinib n. m. Antinéoplasique inhibiteur de protéine kinase BCR-ABL exprimée dans les cas de leucémies myéloïdes chroniques à chromosome Philadelphie, y compris pour la plupart des formes mutantes résistantes à limatinib. Il a peu deffet sur la plupart des autres protéines kinases (y compris SRC), à lexception des…

Nilutamide n. m. Dérivé nitré et fluoré dune hydantoïne à propriété antiandrogène.Inscrit à la Pharmacopée européenne (monographie 07/2008, 2256).

Nimésulide n. m. Anti-inflammatoire et antirhumatismal non stéroïdien (sulfamide) doté de propriétés analgésiques et antipyrétiques. Il agit par inhibition de la cycloxygénase (COX), enzyme intervenant dans la synthèse des prostaglandines. Cette inhibition est préférentielle pour la COX-2.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 07/2013, 1548).



→ Nitrure

Névrome

Dernière modification de cette page le 09 février 2017


Anglais : neuroma
Espagnol : neuroma
Étymologie : Grec νεῦρον neûron nerf et ῶμα ỗma tumeur.

n. m. Tumeur bénigne se formant sur le parcours d’une fibre nerveuse myélinisée ou non, ou à l’extrémité proximale d’un nerf sectionné (névrome du moignon) et donnant lieu à un foyer de sensation douloureuse. Se produit aussi dans la maladie de Recklinghausen.