Aliment

De Le dictionnaire
Albuminurie ←

Aldose n. m. Molécule d’ose comportant une fonction aldéhydique, libre ou sous forme hémi-acétalique. Ex glucose, galactose, etc.

Aldostérone n. f. Stéroïde, hormone minéralocorticoïde, biosynthétisée dans la zone glomérulée de la corticosurrénale, en particulier sous laction de lACTH, de l’angiotensine II ou du K et de leau au niveau du tube contourné distal du néphron, doù lintérêt danti-aldostérones comme diurétiques. Elle participe à certaines formes…

Aldoxime n. f. Oxime formée à partir d’un aldéhyde.

Aldoxorubicine n. f. Antibiotique anticancéreux hémisynthétique de la classe des anthracyclines, obtenu à partir de la doxorubicine. De structure 6-maléimidocaproylhydrazone de doxorubicine, cest un précurseur pharmacologique (prodrogue) de la doxorubicine qui est libérée in vivo par hydrolyse en milieu acide de la fonction hydrazone (bras de liaison avec…

Aléatoire adj. Qui est gouverné par le hasard ; en mathématique, grandeur régie par une loi de probabilité. Une variable aléatoire est une fonction définie sur lensemble des éventualités, cest-à-dire lensemble des résultats possibles dune expérience aléatoire. Cf randomisation, variable.

Alectinib n. m. Inhibiteur de la kinase du lymphome anaplasique (ALK, Anaplastic lymphoma kinase). Actif sur les cellules tumorales porteuses de translocations EML4 (Echinoderm microtubule-associated protein-like 4) – ALK, à lorigine dune protéine de fusion oncogénique impliquée dans la genèse et le processus métastatique de cancers du poumon…

Aléfacept n. m. Immunoglobuline LFA3-IgG1 (protéine de fusion humaine recombinante) qui bloque le récepteur CD2 présent à la surface des cellules T en empêchant la prolifération de ces cellules, mécanisme clé du psoriasis. Il sagit dune protéine de fusion de LFA-3 (leukocyte function antigen-3) et du fragment Fc…

Alemtuzumab n. m. Anticorps monoclonal humanisé recombinant (immunoglobuline IgG) qui se lie à la glycoprotéine CD52 exprimée à la surface cellulaire de 95 % des lymphocytes B et T, normaux ou malins, en entraînant la lyse des lymphocytes.

Alendronate (monosodique) n. m. Biphosphonate exerçant un effet anti-ostéoclastique.

Acide alendronique n. m. Bisphosphonate, composé organo-phosphoré inhibiteur de la résorption osseuse.

Alerte n. f. Information reçue ou émise dont le contenu présente un caractère de gravité potentiel ou avéré tel qu’il nécessite la mise en œuvre, en urgence, d’actions préventives ou correctives.

Alèse n. f. Pièce de tissu, parfois pliée en plusieurs épaisseurs, utilisée pour soulever les malades alités, ou glissée pour protéger le matelas des souillures, sécrétions, contaminations diverses... Le tissu est alors souvent imperméabilisé ou remplacé par une feuille de caoutchouc ou de plastique. Il existe aussi des…

Aleurone n. f. Corpuscule issu de la déshydratation de vacuoles, localisé dans les cellules périphériques de l’albumen, constituant une réserve protéique développée chez certaines graines (Poaceae ex-Graminées, ricin).

Alfacalcidol n. m. Dérivé 1-alpha hydroxylé du cholécalciférol ou vitamine DInscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2014, 1286).

Alfalfa

Alfentanil (chlorhydrate d') n. m. Analgésique central analogue morphinique de synthèse.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 1062).

Alfuzosine (chlorhydrate d') n. f. Alpha-1 bloqueur.Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2008, 1287).

Algie n. f. Douleur dont lorigine nest pas provoquée par la lésion anatomique patente d’une zone ou d’un organe.

Alginate de sodium n. m. Sel de l’acide alginique, polymère polysaccharidique extrait de certaines algues marines (laminaires).Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2010, 0625).

Acide alginique n. m. Mélange d’acides polyuroniques constitués par des résidus des acides D-mannuronique et L-guluronique. Obtenu principalement à partir d’algues brunes (Phaeophyceae) des genres Ascophyllum, Fucus, Laminaria (Laminaire) et Macrocystis (les États-Unis, l’Europe, le Japon et désormais aussi la Chine sont les principaux producteurs).Inscrit à la Pharmacopée Européenne,…

Alglucosidase alfa

Algorithme n. m. Première étape de la conception d’un logiciel en vue de la réalisation d’un processus informatique qui est souvent l’analogue virtuel d’un processus purement expérimental. Son écriture consiste : en l’identification des opérations logiques à effectuer pour la réalisation du processus. en leur…

Algue n. f. Organisme autotrophe chlorophyllien à thalle de taille et d’organisation très variables (uni ou pluricellulaire), mais sans tissus vascularisés, et se reproduisant par des spores le plus souvent flagellées. Classification selon le type de chlorophylle et la présence ou non de pigments accessoires bruns ou rouges,…

Alibert (maladie d ')

Alicament

Alicyclique adjectif Qualifie une molécule cyclique, saturée ou insaturée et non aromatique.

Alien n. m. Organisme d’origine étrangère, ayant par ailleurs un comportement souvent invasif (par exemple lambroisie, le frelon asiatique).

Aliénation n. f. Pathologie du mental d’un sujet qui altère son jugement et la maîtrise de soi.

Aliéné adj. et n. m. Qualifie ou désigne une personne souffrant d’un grave état de démence nécessitant son internement en hôpital psychiatrique.

Alimémazine (tartrate d') n. f. Phénothiazine à chaîne aminopropane ramifiée, antihistaminique HInscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2014, 2650).


Alimentation n. f. Action d’un organisme vivant qui se procure dans le milieu extérieur toute substance solide ou liquide qu’il peut transformer en métabolites utiles à ses fonctions physiologiques (nutriments). L’alimentation permet à l’Homme, omnivore opportuniste, de se nourrir pour préserver ou restaurer sa santé.

Aliphatique adj. Qualifie une molécule organique dépourvue du caractère aromatique. Ce terme, selon la définition de l’UICPA, ne se limite pas aux molécules saturées, mais englobe les molécules insaturées, même cycliques, à condition qu’elles ne soient pas aromatiques.

Alipogene tiparvovec n. m. Thérapie génique compensant la déficience en lipoprotéines lipases qui peut engendrer des pancréatites sévères. Elle est fondée sur lutilisation dun vecteur viral (virus adéno-associé de type 1) qui délivre une copie intacte du gène codant la lipoprotéine lipase humaine, enzyme qui hydrolyse les triglycérides des…

Aliquotage n. m. Action de répartir en différentes fractions ou parties aliquotes, un ou des échantillons de solutions, de liquides biologiques...

Aliquote adj. et n. f. Se dit d’une quantité contenue un nombre exact de fois dans un tout. En chimie, une partie aliquote est une fraction connue d’une quantité totale d’une phase homogène, usuellement une solution, utilisée pour effectuer une analyse.

Alirocumab n. m. Anticorps monoclonal humain, inhibiteur de la PCSK9 (Proprotein Convertase Subtilisin/Kexin type 9). Son administration par voie SC entraîne une diminution de longue durée du LDL-cholestérol sanguin et une diminution de l’absorption intestinale des triglycérides,permettant une administration toutes les deux semaines.

Alisertib n. m. Inhibiteur hautement sélectif, de seconde génération, de la fonction sérine/thréonine protéine kinase de la kinase Aurora A, avec une activité antitumorale après administration orale. Cette inhibition conduit à une perturbation de lassemblage du fuseau mitotique, de la ségrégation des chromosomes et à linhibition de la…

Aliskirène (fumarate d') n. m. Inhibiteur de protéase. Premier inhibiteur non peptidique de la rénine et du système rénine-angiotensine. Il bloque la conversion de langiotensinogène en angiotensine I, entraînant une baisse de la concentration des angiotensines I et II.

Alismatales n. m. Ordre regroupant aujourd’hui toutes les Monocotylédones archaïques aux côtés des Acorales. La plupart des espèces sont aquatiques d’eaux douces (sagittaire, plantain d’eau ou Alisma), parfois marines (zostère, posidonie), mais la principale famille est celle des Araceae.

Alitrétinoïne n. f. Acide 9-cis-rétinoïque, antinéoplasique.

Alizapride (chlorhydrate d') Antiémétique de la classe des neuroleptiques.

Alkékenge

Alkoxy n. m. Groupe formé d’un reste carboné lié à un atome d’oxygène : R-O-. R méthoxy CH-O-.

Alkylant adj. et n. m. Qualifie ou désigne : 1. un réactif électrophile capable d’introduire un groupe alkyle sur une molécule réactive nucléophile. 2. une substance capable de fixer par une liaison covalente un reste carboné, souvent fonctionnalisé, sur l’ADN d’une cellule cancéreuse, afin de bloquer sa réplication.

Alkylation n. f. Réaction consistant à fixer un groupe alkyle sur une molécule réactive nucléophile.

Alkylbenzène n. m. Molécule constituée d’un reste alkyle lié à un noyau de benzène.

Alkyle n. m. Reste carboné saturé ne comportant que des atomes de carbone et d’hydrogène.

Allan (syndrome d’) n. m. Pathologie héréditaire rare liée à l’X, marquée par un retard mental avec déficit intellectuel profond et une symptomatologie neuromusculaire par hypoplasie et hypotonie musculaires rendant notamment le maintien vertical de la tête impossible. Ce syndrome évolue vers une hyperréactivité réflexe, des contractures avec signe de…

Allantoïde n. f. Annexe embryonnaire des vertébrés amniotes, diverticule issu de l’endoderme à proximité de la vésicule vitelline dont une partie participe à la formation du cordon ombilical et du placenta.

Allantoïne n. f. Produit de loxydation de lacide urique par luricase.

Allégation n. f. Ce que l’on affirme. Selon l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité, on entend par « allégation » toute revendication, indication ou présentation utilisée pour la publicité d’un produit. Toute allégation doit être véridique, claire, loyale, objective et ne doit pas être de nature à induire en…

Allèle n. m. Nom donné à chacune des différentes formes que peut prendre un même gène à un locus donné.

Allen et Masters (syndrome d') n. m. Rupture des ligaments utéro-sacrés et du ligament large provoquant une asthénie et des douleurs pelviennes chez la jeune femme. Le déchirement du paracervix entraîne rétroversion et mobilité extrême de l’utérus avec une dyspareunie.

Allergène adj. et n. m. Désigne ou qualifie toute substance ou particule étrangère à lorganisme, dorigine naturelle ou synthétique, qui provoque une réaction allergique chez un sujet préalablement sensibilisé lors dun premier contact avec la molécule allergisante (poussières, pollens, poils danimaux, acariens, aliments, médicaments, polluants atmosphériques ...).

Allergénique adj. Se dit dune substance qui se comporte comme un allergène.

Allergie n. f. Réactivité pathologique dun individu vis-à-vis dun antigène ou dune substance non pathogène par elle-même. Les manifestations cliniques peuvent aller d’un simple effet indésirable cutané ou muqueux avec démangeaison, inflammation, rhinite jusquà une atteinte systémique avec état de choc mettant en jeu le pronostic vital. Etat…

Alléthrine n. f. Analogue synthétique des pyréthrines naturelles. Existant sous forme d’un mélange d’alléthrines 1 et 2.

Alliaceae

Alliage n. m. Composé chimique résultant de l’union de plusieurs métaux ou d’un métal et de plusieurs non-métaux. Un alliage est préparé par fusion des constituants mis au contact puis par solidification après refroidissement.

Allicine n. f. Composé organosoufré (diallylthiosulfinate) formé à partir de l’alliine à la suite de la contusion du bulbe d’ail. Liquide incolore à odeur piquante, irritant pour les muqueuses ; par oxydation à l’air conduit au disulfure de diallyle, constituant majoritaire de l’«essence» d’ail.



→ Alpha-2 antiplasmine

Aliment

Dernière modification de cette page le 15 avril 2019


Anglais : food
Espagnol : alimento
Étymologie : Latin ălĭmentum de alere nourrir.

n. m. Substance composée de résidus non assimilables (fibres, cellulose) et d’éléments assimilables faits de nutriments énergétiques (glucides, lipides, protides) et de nutriments non énergétiques (vitamines, sels minéraux, éléments-traces et eau).


Aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales (addfms)

Anglais : dietary food for special medical purposes
Espagnol : alimento dietético para usos médicos especiales

Aliment destiné à une alimentation particulière spécialement traité ou formulé pour répondre aux besoins nutritionnels des patients.

Les ADDFMS sont destinés à constituer l'alimentation exclusive ou partielle des patients dont les capacités d'absorption, de digestion, d'assimilation, de métabolisation ou d'excrétion des aliments ordinaires ou de certains de leurs ingrédients ou métabolites sont diminuées, limitées ou perturbées, ou dont l'état de santé appelle d'autres besoins nutritionnels particuliers qui ne peuvent être satisfaits par une modification du régime alimentaire normal ou par un régime constitué d'aliments destinés à une alimentation particulière ou par une combinaison des deux. Ils ne peuvent être utilisés que sous contrôle médical (article L. 5137-1 du Code de la santé publique).