Diménhydrinate

De Le dictionnaire
Dichlorométhane ←

Digitale n. f. Nom d’un genre de Plantaginaceae, précédemment Scrophulariaceae, comptant une vingtaine d’espèces essentiellement européennes renfermant toutes des hétérosides cardiotoniques à génine cardénolide.

Digitaline Cf digitoxine.

Digitalique adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui possède l’action pharmacologique des hétérosides cardiotoniques, en particulier ceux issus des digitales.

Digitoxine n. f. Hétéroside cardiotonique obtenu par extraction de la feuille de digitale pourprée et de celle de digitale laineuse. Sa génine, la digitoxigénine, est liée par son hydroxyle en 3β à une partie osidique constituée d’une chaîne linéaire de trois unités d’un 2,6-didésoxy-hexose, le D-digitoxose.Inscrite à la…

Diglycéride

Digoxine n. f. Hétéroside cardiotonique obtenu par extraction de la feuille de digitale laineuse. Sa génine, la digoxigénine, est liée par son hydroxyle en 3β à une partie osidique constituée d’une chaîne linéaire de trois unités d’un 2,6-didésoxy-hexose, le D-digitoxose. Dans la feuille fraîche de certaines variétés de…

Dihexyvérine (chlorhydrate de) n. f. Amino-ester anticholinergique de synthèse à cycle pipéridine.

Dihydralazine (mésilate de) n. f. Antihypertenseur de structure dihydrazino-1,4 phtalazine, vasodilatateur artériolaire (action directe sur la musculature lisse) entraînant une diminution de la pression artérielle (essentiellement diastolique). Les effets indésirables liés à laction vasodilatatrice et à la stimulation sympathique réflexe (tachycardie) peuvent être prévenus par lassociation systématique au labétalol (propriétés…

Dihydroartémisinine Cf artémisinine.

Dihydrocodéine n. f. Dérivé hémisynthétique de la codéine. Analgésique de puissance très inférieure à celle de la morphine.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 1776 (hydrogénotartrate de).

Dihydroergocristine n. f. Un des composants de la codergocrine.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 04/2016, 1416 (mésilate de).

Dihydroergocryptine n. f. Un des composants de la codergocrine existant sous deux formes isomères (α- et β-dihydroergocryptines).

Dihydroergotamine n. f. Substance obtenue par hydrogénation de l’ergotamine, alcaloïde indolique dérivé de l’acide lysergique, produit par l’ergot de seigle , Claviceps purpurea (Fries) Tulasne. Vasoconstricteur des vaisseaux crâniens par effet sur les récepteurs sérotoninergiques 5-HTInscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 04/2016, 0551 (mésilate de).

Dihydroergotoxine Cf codergocrine.

Dihydrofolate réductase n. f. Enzyme qui convertit le dihydrofolate en tétrahydrofolate essentiel à la synthèse des purines et de certains acides aminés. Cette voie est la cible dantimétabolites antitumoraux ou antinéoplasiques,(antipurines) et d’antibiotiques (triméthoprime). Cf antifolique.

Dihydrofolique (acide) Cf acide folinique.

Dihydrogène n. m. H, Gaz, autrefois appelé « hydrogène », incolore, inodore, inflammable, voire explosif. Certains voient en lui le combustible de l’avenir.

Dihydrogénophosphate n. m. H dans l’alimentation animale.

Dihydropyridine n. f. Dérivé non aromatique de la pyridine avec un hydrogène sur lazote dont il existe deux types : a) les 1,2-dihydropyridines avec un groupe CH éventuellement substitué sur le carbone le plus éloigné de l’azote. Les 1,4-dihydropyridines substituées en 3 et en 5 par des chaînes…

Dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD, DPYD) n. f. Enzyme du catabolisme des pyrimidines (uracile, thymine) qui métabolise également les médicaments analogues des bases pyrimidiques comme le 5-FU et ses dérivés (fluoropyrimidines ou FP), molécules majeures dans le traitement des cancers digestifs, des cancers du sein et des cancers ORL.Lenzyme dégrade environ 90%…

Dihydroquinidine Cf quinidine.

Dihydroxyacétone n. f. Cétose produit naturellement par bioconversion bactérienne du glycérol. Sous forme dester phosphorique, est un intermédiaire dans les voies de la glycolyse, la gluconéogenèse et la photosynthèse.Les dérivés cortisoniques comportent presque tous une chaîne dihydroxyacétone fixée sur le carbone 17.

Diiode n. m. I) (solutions violettes).

Dilatation n. f. Augmentation des dimensions dun objet.

Diltiazem (chlorhydrate de) n. f. benzothiazépine antagoniste calcique cardiosélectif. Utilisé comme antiangoreux, antiarythmique cardiaque (classe IV), antihypertenseur et vasodilatateur coronarienInscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2013, 1004)..

Diluant n. m. En pharmacotechnie excipient inerte utilisé pour la dilution d’une substance active de manière à obtenir une masse ou un volume compatible avec la forme galénique envisagée.

Diluer v. Diminuer la concentration d’un mélange par ajout de solvant s’il est liquide ou d’un composant inerte s’il est gazeux ou pulvérulent

Diluteur n. m. Appareil de mesure servant à réduire la concentration dune solution par ajout de solvant.

Dilution n. f. Action consistant à réduire la concentration d’une solution initiale par ajout de solvant.

Dimécrotique (acide de) n. m. Cholagogue et cholérétique, dérivé de lacide cinnamique, à fonctions éther-oxyde en ortho et para. Utilisé sous forme de sel de magnésium comme cholérétique contre la dyspepsie.


Dimépranol

Dimercaprol n. m. HSCHInscrit sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0389).

Dimère n. m. Résultat de l’addition de deux monomères. Exemple : les D-dimères, produits de dégradation spécifiques de la lyse de la fibrine, constitués de deux sous-ensembles identiques. Cf D-dimère.

Dimérisation n. f. Addition de deux monomères.

Diméthylsulfoxyde (DMSO) n. m. Solvant aprotique polaire de formule (CHInscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0763).

Diméticone n. f. Polysilane, substance de la famille des silicones, utilisée comme antiflatulent et anti-acide, formant une couche protectrice homogène tapissant la muqueuse gastrique, et comme pansement protecteur et lubrifiant de lœil par formation dun tapis moléculaire entraînant une hydrophobie plus grande de lassise superficielle épithéliale (troubles de…

Dimorphique adj. Se dit, par exemple, de certains champignons pathogènes dont la forme in vitro et in vivo à 37 °C diffère de la forme saprophyte en culture à 25 °C. Histoplasma est un champignon dimorphique.

Dimorphisme n. m. Propriété de certains corps, espèces animales ou végétales de se présenter sous deux formes. Exemples : dimorphisme sexuel à lintérieur dune espèce, feuilles triangulaires des rameaux stériles et feuilles pentagonales des rameaux florifères du liège, propriété du soufre de cristalliser sous deux formes différentes.

Dinalbuphine

DINCH n. m. Plastifiant destiné à remplacer les phtalates dans différents articles en contact avec le public, tels que les emballage alimentaires, les jouets pour enfants ou encore les dispositifs médicaux.

Dinitrophénol (2,4-) - (DNP) n. m. Dérivé dinitré 2,4- du phénol, poison du métabolisme cellulaire. En captant les protons, il inhibe la phosphorylation oxydative mitochondriale, inhibant ainsi la formation d’ATP, avec perte de lénergie sous forme de chaleur (thermogenèse) et augmentation de la consommation d’oxygène.

Dinoprost trométamol n. m. Ocytocique de la famille des prostaglandinesInscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 1312).

Dinoprostone n. f. Prostaglandine naturelle de type E à propriété ocytocique.Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 1311).

Dinutuximab n. m. Anticorps monoclonal murin dirigé contre le ganglioside GD2 , molécule présente à des niveaux élevés dans les cellules tumorales de neuroblastome. En se fixant sur ce ganglioside, le dinutuximab marque ces cellules et les désigne comme des cibles pour le système immunitaire qui peut alors…

Dioctylsulfosuccinate Cf sodium (dioctylsulfosuccinate de).

Diode n. f. Nom générique pour des dispositifs électroniques (dipôles) munis de deux bornes A et B, plus particulièrement sils laissent passer le courant électrique dans un seul sens, dit passant.

Diosgénine n. f. Sapogénine stéroïdienne à squelette spirostane, existant à l’état naturel liée à des sucres sous forme d’hétérosides (saponosides) ; présente dans diverses plantes, en particulier dans les tubercules de Dioscoreaceae originaires du Mexique et cultivées dans ce pays, en Inde et en Chine ; obtention par…

Diosmectite n. f. (DCF) Silicate d’aluminium hydraté à structure en feuillets de type smectique, d’où un fort pouvoir couvrant.

Diosmine n. f. Hétéroside de flavone (7-O-rutinosyl-diosmétol) existant à l’état naturel dans les péricarpes de certains Citrus, mais obtenu industriellement par hémisynthèse à partir d’un citroflavonoïde abondant, l’hespéridine. Propriétés veinotoniques et vasculoprotectrices.Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2017, 1611).

Diosmoside Cf diosmine.

Dioxane n. m. Hétérocycle saturé à six chaînons comportant deux atomes d’oxygène intracycliques. Le 1,4-dioxane est un solvant aprotique basique (base de Lewis).

Dioxéthédrine (chlorhydrate de) n. f. Bêta-sympathomimétique dérivé de ladrénaline.

Dioxine n. f. Nom générique d’une famille de molécules hétérocycliques insaturées à six chaînons comportant deux atomes d’oxygène intracycliques. Les dioxines sont très stables et extrêmement bio-accumulables; ce sont des polluants très persistants qui s’accumulent dans l’environnement et le long des chaînes alimentaires jusqu’à l’Homme. Les plus stables…

Dioxygène n. m. O, gaz présent dans lair (environ 20 % en volume) indispensable à la vie de la plupart des êtres vivants. Permet la respiration et plus généralement les oxygénations.

Dipeptidase

Dipeptide

Dipeptidyl-peptidase (DPP) n. f. Famille d’enzymes catalysant l’hydrolyse doligopeptides en libérant des dipeptides N-terminaux.

Dipetalonema Genre de plusieurs filaires tropicales (Dipetalonema perstans et D. streptocerca) peu pathogènes, importantes à identifier dans le diagnostic différentiel des microfilaires dans les zones où elles coexistent avec des filaires pathogènes.

Diphénhydramine n. f. antihistaminique H1 d’ancienne génération et anticholinergique, sédatif.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2016, 0023 (chlorhydrate de).

Diphénoxylate (chlorhydrate de) n. m. Dérivé morphinique de synthèse, du groupe de la norméthadone.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2012, 0819).



→ Dispensation

Diménhydrinate

Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Diménhydrinate.


n. m.  (DCI). Sel de la diphénhydramine avec le dérivé chloré en 8 de la théophylline.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 07/2009, 0601).


Utilisé principalement comme antinaupathique et antinauséeux.