Digitaline

De Le dictionnaire
Diarrhée ←

Dichotomie n. f. Division en deux.

Dichotomique Cf méthode de Villiers.

Dichroïsme n. m. Propriété de certaines substances d’afficher deux teintes suivant la direction de la lumière incidente.

Diclofénac n. m. Anti-inflammatoire non stéroïdien aminé dérivé de l’aniline (o,o’-dichlorée) et de l’acide phénylacétique.Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographie 07/2014, 1508 (diclofénate potassique) et 1002 (diclofénate sodique).

Dicoumarol n. m. Dérivé bis-coumarinique à action anticoagulante.

Dicrocoelium Dicrocoelium lanceolatum ou petite douve et Dicrocoelium hospes sont pathogènes pour divers mammifères herbivores, surtout le mouton, rarement pour lHomme. Symptômes : constipation, diarrhée, flatulence, vomissements, hépatomégalie, toxémie ; atteinte des voies biliaires chez le mouton. Infestation par ingestion dune fourmi, second hôte intermédiaire.

Didanosine n. f. Analogue nucléosidique de linosine (sans fonction alcool en 2 et 3), inhibiteur de la trancriptase inverse du VIH-1, actif sur les souches résistantes à la zidovudine (AZT).Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 2200).

Didésoxyinosine

Dieffenbachia n. m. Nom désignant plusieurs espèces et cultivars de la famille des Araceae (dont D. seguine Schott) proposés par l’horticulture comme plantes ornementales d’intérieur (feuillage décoratif, marbré ou tacheté). Plantes dangereuses par la présence de longs cristaux acérés (raphides) d’oxalate de calcium et probablement aussi d’une phytotoxine…

Diélectrique adj. et n. m. Qualifie ou désigne un milieu, un constituant, un matériau ne contenant pas de charges libres susceptibles de transporter un courant électrique ; il se comporte donc comme un isolant électrique, par exemple le vide, le verre. le bois.

Diencéphale Cf encéphale.

Diénogest n. m. Progestatif de synthèse dérivé de la 19-nortestostérone.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2016, 2732).

Diététique 1- n. m. Science de l’alimentation équilibrée de l’être humain. Elle décrit l’ensemble de principes, méthodes et règles dhygiène alimentaire, des valeurs nutritives et du pouvoir calorifique des aliments. La diététique a pour objectif de permettre aux êtres humains de conserver ou retrouver leur poids,…

Diéthanolamine n. f. Amine secondaire où l’azote est substitué par deux groupes -CH-OH.

Diéthylcarbamazine (citrate de) n. f. Dérivé de la pipérazine dont un des azotes appartient à une fonction urée substituée (uréine).Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de lOMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0271).

Diéthylène glycol Cf glycol.

Diéthylstilbestrol (DES) n. m. Composé œstrogénique de synthèse non stéroidien, dérivé du trans-stilbène, ayant des propriétés œstrogéniques puissantes liées à l’inhibition de l’axe hypothalamo-hypophyso-gonadique se traduisant par une castration chimique par inhibition de la synthèse testiculaire de la testostérone. Ses effets secondaires, découverts tardivement chez les femmes chez…

Difélikéfaline n. f. Tétrapeptide de synthèse [acide 4-amino-1-(d-phénylalanyl-d-phénylalanyl-d-leucyl-d-lysyl)-pipéridine-4-carboxylique]), agoniste spécifique hautement sélectif des récepteurs opioïdes périphériques de type κ, ne franchissant pas la barrière hématoencéphalique.

Différenciation n. f. Action aboutissant à la création d’une différence entre deux choses, d’une spécificité pour l’une et pour l’autre.

Diffraction n. f. Modification du trajet dune onde au voisinage dun obstacle. La diffraction existe pour toutes les ondes électromagnétiques. Elle se retrouve également en acoustique.

Diffuseur n. m. Appareil capable de diffuser ou propager dans toutes les directions une substance ou un objet.

Diffusion n. f. Action de (se) répandre dans toutes les directions, selon plusieurs phénomènes physiques différents.

Diffusométrie n. f. Méthode de mesure de lintensité lumineuse diffusée à partir dun rayon incident, soit par de fines particules, soit par des macromolécules (effet Tyndal) présentes dans un liquide.

Diflucortolone (valérate de) n. f. Glucocorticoïde fluoré en 6α dérivé de la dexaméthasone, sans fonction alcool en 17α, mais cependant actif (classe II, activité forte).

Difluorodiphénylbutane (dérivés du) n. m. Neuroleptiques de type désinhibiteur et antihallucinatoire (pimozide, penfluridol), proches des butyrophénones, mais à action plus prolongée. Ils sen différencient chimiquement par le remplacement de loxygène fixé sur le carbone voisin du noyau fluorobenzène par un autre noyau benzène parafluoré (modification du substituant A de la…

Difluprednate n. m. Glucocorticoïde anti-inflammatoire stéroïdien de classe II; ester acétique (en 21) et butyrique (en 17α) de la prednisolone difluorée en 6α et 9α.

Digesté Cf digestion.

Digesteur n. m. Appareil utilisé en chimie, servant à entraîner les parties solubles de certaines substances à des fins analytiques.

Digestion n. f. Ensemble de phénomènes physiques, chimiques et enzymatiques qui transforment les aliments ingérés en nutriments assimilables ou non par l’organisme.

Digitale n. f. Nom d’un genre de Plantaginaceae, précédemment Scrophulariaceae, comptant une vingtaine d’espèces essentiellement européennes renfermant toutes des hétérosides cardiotoniques à génine cardénolide.


Digitalique adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui possède l’action pharmacologique des hétérosides cardiotoniques, en particulier ceux issus des digitales.

Digitoxine n. f. Hétéroside cardiotonique obtenu par extraction de la feuille de digitale pourprée et de celle de digitale laineuse. Sa génine, la digitoxigénine, est liée par son hydroxyle en 3β à une partie osidique constituée d’une chaîne linéaire de trois unités d’un 2,6-didésoxy-hexose, le D-digitoxose.Inscrite à la…

Diglycéride

Digoxine n. f. Hétéroside cardiotonique obtenu par extraction de la feuille de digitale laineuse. Sa génine, la digoxigénine, est liée par son hydroxyle en 3β à une partie osidique constituée d’une chaîne linéaire de trois unités d’un 2,6-didésoxy-hexose, le D-digitoxose. Dans la feuille fraîche de certaines variétés de…

Dihexyvérine (chlorhydrate de) n. f. Amino-ester anticholinergique de synthèse à cycle pipéridine.

Dihydralazine (mésilate de) n. f. Antihypertenseur de structure dihydrazino-1,4 phtalazine, vasodilatateur artériolaire (action directe sur la musculature lisse) entraînant une diminution de la pression artérielle (essentiellement diastolique). Les effets indésirables liés à laction vasodilatatrice et à la stimulation sympathique réflexe (tachycardie) peuvent être prévenus par lassociation systématique au labétalol (propriétés…

Dihydroartémisinine Cf artémisinine.

Dihydrocodéine n. f. Dérivé hémisynthétique de la codéine. Analgésique de puissance très inférieure à celle de la morphine.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2008, 1776 (hydrogénotartrate de).

Dihydroergocristine n. f. Un des composants de la codergocrine.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 04/2016, 1416 (mésilate de).

Dihydroergocryptine n. f. Un des composants de la codergocrine existant sous deux formes isomères (α- et β-dihydroergocryptines).

Dihydroergotamine n. f. Substance obtenue par hydrogénation de l’ergotamine, alcaloïde indolique dérivé de l’acide lysergique, produit par l’ergot de seigle , Claviceps purpurea (Fries) Tulasne. Vasoconstricteur des vaisseaux crâniens par effet sur les récepteurs sérotoninergiques 5-HTInscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 04/2016, 0551 (mésilate de).

Dihydroergotoxine Cf codergocrine.

Dihydrofolate réductase n. f. Enzyme qui convertit le dihydrofolate en tétrahydrofolate essentiel à la synthèse des purines et de certains acides aminés. Cette voie est la cible dantimétabolites antitumoraux ou antinéoplasiques,(antipurines) et d’antibiotiques (triméthoprime). Cf antifolique.

Dihydrofolique (acide) Cf acide folinique.

Dihydrogène n. m. H, Gaz, autrefois appelé « hydrogène », incolore, inodore, inflammable, voire explosif. Certains voient en lui le combustible de l’avenir.

Dihydrogénophosphate n. m. H dans l’alimentation animale.

Dihydropyridine n. f. Dérivé non aromatique de la pyridine avec un hydrogène sur lazote dont il existe deux types : a) les 1,2-dihydropyridines avec un groupe CH éventuellement substitué sur le carbone le plus éloigné de l’azote. Les 1,4-dihydropyridines substituées en 3 et en 5 par des chaînes…

Dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD, DPYD) n. f. Enzyme du catabolisme des pyrimidines (uracile, thymine) qui métabolise également les médicaments analogues des bases pyrimidiques comme le 5-FU et ses dérivés (fluoropyrimidines ou FP), molécules majeures dans le traitement des cancers digestifs, des cancers du sein et des cancers ORL.Lenzyme dégrade environ 90%…

Dihydroquinidine Cf quinidine.

Dihydroxyacétone n. f. Cétose produit naturellement par bioconversion bactérienne du glycérol. Sous forme dester phosphorique, est un intermédiaire dans les voies de la glycolyse, la gluconéogenèse et la photosynthèse.Les dérivés cortisoniques comportent presque tous une chaîne dihydroxyacétone fixée sur le carbone 17.

Diiode n. m. I) (solutions violettes).

Dilatation n. f. Augmentation des dimensions dun objet.

Diltiazem (chlorhydrate de) n. f. benzothiazépine antagoniste calcique cardiosélectif. Utilisé comme antiangoreux, antiarythmique cardiaque (classe IV), antihypertenseur et vasodilatateur coronarienInscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 04/2013, 1004)..

Diluant n. m. En pharmacotechnie excipient inerte utilisé pour la dilution d’une substance active de manière à obtenir une masse ou un volume compatible avec la forme galénique envisagée.

Diluer v. Diminuer la concentration d’un mélange par ajout de solvant s’il est liquide ou d’un composant inerte s’il est gazeux ou pulvérulent

Diluteur n. m. Appareil de mesure servant à réduire la concentration dune solution par ajout de solvant.

Dilution n. f. Action consistant à réduire la concentration d’une solution initiale par ajout de solvant.

Dimécrotique (acide de) n. m. Cholagogue et cholérétique, dérivé de lacide cinnamique, à fonctions éther-oxyde en ortho et para. Utilisé sous forme de sel de magnésium comme cholérétique contre la dyspepsie.

Diménhydrinate n. m. Sel de la diphénhydramine avec le dérivé chloré en 8 de la théophylline.Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 07/2009, 0601).

Dimépranol



→ Diphénylbutane

Digitaline

Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016