A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Inébilizumab

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 19 août 2020
n. m. (DCI). Anticorps monoclonal humanisé de type IgG 1, qui cible le cluster de différenciation CD19, antigène de surface exprimé sur les cellules malignes de la lignée B, incluant les plasmoblastes qui se transforment en plasmocytes sécréteurs d’autoanticorps.
Lorsque l’inébilizumab se lie à CD19 chez les patients atteints du spectre de la neuromyélite optique (TSNMO), maladie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central, associant une neurite optique uni- ou bilatérale et une myélite aiguë, les cellules malignes sont rapidement éliminées via la cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps  ADCC (antibody-dependent cellular cytotoxicity). Environ 80 % de ces patients développent des autoanticorps contre la protéine transmembranaire, l'aquaporine de type 4 (AQP4) qui est un canal à eau présent à la surface des astrocytes dans le cerveau, dans la moelle épinière et les nerfs optiques.

L’inébilizumab est indiqué, par voie intraveineuse, chez les patients adultes, dans le traitement du trouble du spectre de la neuromyélite optique, avec sécrétion d’autoanticorps anti-AQP4.
Cf Satralizumab.