A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Naloxégol

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 18 février 2018


Cancérologie - Pharmacognosie



Naloxégol.

Anglais : naloxegol
Espagnol : naloxegol
n. m. (DCI). Dérivé morphinique préparé par hémisynthèse à partir de la thébaïne ou de l’oripavine, alcaloïdes eux-mêmes obtenus par extraction à partir du pavot somnifère ; sa structure correspond à celle de l’α-naloxol (métabolite de la naloxone chez l'Homme) pégylé sur la fonction alcool en 6. Son effet antagoniste des récepteurs périphériques aux opioïdes, μ principalement, explique son activité contre la constipation induite par un traitement antalgique par des morphiniques (la pégylation réduisant le passage de la barrière hémato-encéphalique, le naloxégol n’interfère pas avec l’activité antalgique du traitement).

Le naloxégol, sous forme d’oxalate, a été approuvé en 2014 pour le traitement par voie orale de la constipation induite par les opioïdes aux États-Unis (chez les patients dont la douleur n’est pas d’origine cancéreuse), puis dans l’Union Européenne (sans précision de l’origine de la douleur), chez les patients adultes ayant présenté une réponse inadéquate au(x) laxatif(s).