Ouvrir le menu principal
Dernière modification de cette page le 02 octobre 2018


Pharmacognosie



Anglais : ketolide
Espagnol : cetólido
Étymologie : en terminologie chimique kéto cétone, suffixe -olide lactone
n. m. Nom désignant un sous-groupe d'antibiotiques macrolides antibactériens dérivés de l'érythromycine, caractérisés par le remplacement de la liaison osidique aglycone-cladinose par une fonction cétone ; on note également la présence d’une chaîne arylalkyle de structure variable selon les représentants.

Un seul kétolide a été utilisé en thérapeutique en France, la télithromycine, indiquée dans certaines infections respiratoires hautes et basses ; elle présente de nombreux effets indésirables potentiellement graves. En raison d’une balance bénéfices-risques défavorable, sa commercialisation a été arrêtée en 2018
D’autres kétolides sont en développement clinique pour le traitement, notamment, de pneumonies communautaires (céthromycine, modithromycine, solithromycine). Aux États-Unis, la céthromycine (DCI) a obtenu le statut de médicament orphelin pour la prophylaxie de l’anthrax (patients exposés à une inhalation de
Bacillus anthracis), de la tularémie et de la peste.
La solithromycine (DCI) est le premier représentant d’une nouvelle classe de kétolides, les fluorokétolides ; obtenue par hémisynthèse à partir d'un macrolide, la clarithromycine, elle est en cours d’évaluation clinique de phase III, par voie orale et par voie IV, dans le traitement essentiellement de pneumopathies bactériennes communautaires ; son efficacité non encore totalement démontrée et des soupçons d’hépatotoxicité sont à l’origine de réserves et de demandes de compléments d’études formulées, en 2016-2017, aux États-Unis par la FDA et en Europe par l’EMA, avant l’obtention éventuelle d’une AMM.