Conditionneuse

De Le dictionnaire
Côlon ←

Compérage n. f. Terme courant qualifiant des ententes illégales ou des partages de rémunérations entre professionnels de santé, à leur seul profit, mais contraires au libre choix et à l’intérêt réel du malade.

Compétence n. f. Aptidude ou droit à faire telle ou telle chose.

Compétent adj. Qui a laptitude ou le droit de faire telle ou telle chose.

Compétition n. f. Rivalité à propos d’un même objectif. Exemple : compétition de plusieurs molécules pour une même cible, un même récepteur.

Complément n. m. Ce qui sajoute ou doit être ajouté.

Complémentation n. f. Opération de founiture, dapport dun complément.

Complexant adj. et n. m. Qualifie ou désigne des espèces capables de complexer des ions métalliques.

Complexation n. f. Phénomène chimique, usuellement une réaction, par lequel un ion métallique se trouve engagé dans un complexe dont la stabilité est définie par sa constante d’association appelée aussi constante de stabilité ou a contrario par sa constante de dissociation qui est l’inverse de la précédente.

Complexe n. m. Ensemble à finalité définie, dont les éléments constitutifs sont enchevêtrés.

Complexométrie n. f. Au sens large, méthode titrimétrique d’analyse par formation de complexes.

Complexon n. m. Terme générique pour les quelques acides aminocarboxyliques doués d’excellentes propriétés chélatantes, par exemple l’EDTA.

Compliance n. f. Anglicisme improprement utilisé pour désigner l’observance.

Comportement n. m. Ensemble des actions et réactions exprimées par un être vivant en réponse à des motivations internes ou à des stimulations externes, mettant en jeu les systèmes nerveux et endocrinien comme source d’incitation, de perception et comme voies de réponses.

Composant sécrétoire n. m. Polypeptide produit par clivage protéolytique du récepteur d’immunoglobulines polymériques dans certaines cellules épithéliales par exemple les entérocytes, et permettant le transport intracellulaire des immunoglobulines A (IgA) dimériques sécrétoires par endocytose latérobasale puis exocytose apicale dans la lumière intestinale, ce qui les protège de la digestion…

Compost n. m. Mélange fermenté de débris organiques principalement d’origine végétale utilisable comme engrais.

Compostage n. m. Processus lent de fermentation biologique anaérobie et de décomposition des matières organiques principalement d’origine végétale, aboutissant à un compost plus ou moins stabilisé.

Compresse n. f. Pièce destinée au nettoyage des plaies ou de la peau saine, à la confection de pansements et à la manipulation-désinfection de dispositifs (robinets 3 voies, valve…).

Compression n. f. Action de presser pour réduire le volume, résultat de cette action.

Comprimé n. m. Préparation solide contenant une unité de prise d’une (ou de plusieurs) substance(s) active(s). Obtenue en agglomérant un volume constant de particules par compression ou par tout autre procédé approprié tel que l’extrusion ou le moulage (Pharmacopée européenne).Outre la (ou les) substance(s) active(s), les comprimés contiennent…

Comprimeuse n. f. Machine utilisée pour la fabrication des comprimés, le plus souvent par compression d’un grain (granulé).

Compteur de Geiger-Müller

COMT

Concanavaline A (Con A) Lectine végétale tétramérique exerçant un effet mitogène sur certains lymphocytes T. Réactif de laboratoire en immunologie. Son aptitude à se lier à des structures glucidiques la fait utiliser en chromatographie d’affinité, combinée à un support insoluble.

Concassage Cf broyage.

Concatémère n. m. Longue molécule dADN constituée dun même monomère répété et formant un multimère linéaire.

Concentration n. f. 1- Opération qui consiste à rassembler les molécules d’une substance en diminuant la proportion du solvant, par l’action de la chaleur, de la distillation ou autre ; 2- rapport entre la quantité d’une substance et le produit final résultant de son mélange ou de sa…

Conciliation médicamenteuse n. f. Pratique consistant à assurer la transmission d’informations complètes sur les traitements médicamenteux en cours d’un patient, entre professionnels de santé, aux points de transition du parcours de soins : admission à l’hôpital, transfert d’un service à l’autre, sortie vers le domicile ou un autre établissement…

Concombre n. m. Baie durcie à l’extérieur dont la partie charnue est comestible, fruit de la famille des Cucurbitaceae, Cucumis sativus L.

Concrète adj. et n. f. Produit pâteux odorant, solide ou semi-solide, obtenu à partir d’une matière première fraîche d’origine végétale (jasmin, rose, vétiver, mousse de chêne…) par extraction au moyen d’un solvant lipophile volatil (par exemple hexane), puis élimination du solvant.

Conditionnement n. m. Action de placer dans certaines conditions, par exemple influencer quelqu’un, emballer une marchandise, régler une température.


Condition sink n. f. Etre en condition sink signifie, pour une forme galénique placée dans un milieu donné, que la concentration en substance active dans ce milieu n’est pas supérieure à 20-30 % (selon les auteurs) de sa solubilité (la limite pour la condition perfect sink est 10 %).

Conditions standard n. f. Paramètres physiques et chimiques définissant un état thermodynamique qui sert de référence lors de la détermination de fonctions thermodynamiques accompagnant un processus. Usuellement, il s’agit de valeurs particulières, choisies arbitrairement, de quelques paramètres tels que la pression (1 bar), la valeur de l’activité d’une espèce…

Condom n. m. Enveloppe cylindrique en latex ou en polyuréthane très mince qui se glisse sur le pénis pour empêcher le sperme de pénétrer à l’intérieur du corps de la femme. Méthode de contraception et de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST).

Conduction n. f. Progression des potentiels d’action, qualifiée d’antérograde ou orthodromique en allant du corps cellulaire vers les terminaisons de l’axone et d’antidromique ou rétrograde en sens inverse.Résulte de l’ouverture de canaux sodium et potassium tout le long de la membrane des axones non myélinisés et seulement au…

Conductivité n. f. Grandeur physique qui chiffre l’aptitude que possède un milieu, le plus souvent une solution ou une espèce, à conduire le courant. Unité : siemens par mètre S.m. Sa mesure constitue le fondement de la conductométrie.

Conductométrie n. f. Méthode titrimétrique d’analyse avec indication électrochimique du point équivalent consistant à suivre la conductivité de la solution en fonction du volume de solution titrante ajouté. L’enregistrement obtenu est constitué, en principe, de segments de droite et le point équivalent est indiqué par une rupture de…

Condurango n. m. Arbuste lianescent de la Cordillière des Andes (Marsdenia condurango ou [cundurango] Rchb.f., Apocynaceae, précédemment Asclepiadaceae) ; présence dans lécorce de tronc et de tige de condurangines (mélange dhétérosides stéroïdiens estérifiés) ; action stimulante des sécrétions salivaires et gastriques.

Cône n. m. Élément de forme conique, liée à la reproduction chez certains végétaux sans fleur, comme les conifères (« pomme de pin ») ou les Cycas.

Conestat alfa n. m. Analogue recombinant de l’inhibiteur de la C-estérase humaine, produit à partir de lapines transgéniques.

Conférence n. f. Réunion, conversation entre personnes, communication faite devant elles.

Confiance n. f. Probabilité pour que soit vraie une assertion faite sur une valeur inconnue à partir d’observations, dans le cas, parfois hypothétique, où on répéterait les observations.

Configuration n. f. Partie de la structure d’une molécule liée à son identité et non soumise à variation. Un changement de configuration nécessite la rupture et la reformation de liaisons et engendre obligatoirement un nouveau composé.

Confinement n. m. Ensemble de mesures visant à maintenir, à l’intérieur d’un espace délimité ne comportant aucun risque de fuite, tout organisme vivant ou tout agent (physique, chimique, biologique…) pathogène ou supposé pathogène. Les procédures de confinement sont pratiquées dans de nombreux domaines : ingénierie nucléaire (centrales...), physique nucléaire…

Conformation n. f. Partie de la structure d’une molécule qui peut varier, par le jeu de rotations intramoléculaires autour des axes constitués par les liaisons, sans qu’elle perde son identité. Une molécule change de conformation sans rupture de liaison.

Conformère n. m. Désigne des isomères conformationnels. En général on ne peut pas isoler des conformères, cependant certains sont identifiables et isolables à basse température (exemple : peptides). Toutefois, l’un d’entre eux peut être particulièrement dominant, en raison de la plus grande stabilité de sa conformation. C’est le…

Conformité n. f. 1- Caractère de ce qui est conforme aux besoins ou aux spécifications ; 2- état de plusieurs choses s’accordant ensemble.

Confusion n. f. Situation dans laquelle la mesure de la relation entre un facteur de risque et un phénomène de santé est biaisée, faussée par l’existence d’un tiers facteur, dit facteur de confusion, lié à la fois au facteur de risque et au phénomène de santé.

Congélation n. f. Passage de l’état liquide à l’état solide par l’action du froid.

Congestion n. f. Accumulation pathologique de sang dans les vaisseaux dilatés d’un organe ou de l’un de ses segments. On distingue la congestion active d’origine artérielle de la congestion passive par obstacle sur la circulation veineuse.

Conium Cf ciguë.

Conivaptan (chlorhydrate de) n. m. Antagoniste de la vasopressine, par son action niveau des récepteurs V1a et V2 de lhormone. Le conivaptan régule les résistances vasculaires systémiques en agissant sur les récepteurs V1a de la musculature lisse des vaisseaux, des cardiomyocytes, des hépatocytes et des plaquettes et en bloquant les…

Conjonctif adj. Se dit d’un tissu intermédiaire de jonction entre d’autres tissus et contenant une substance dite fondamentale, des fibres et divers types de cellules.

Conjonctive n. f. Membrane muqueuse transparente, normalement lisse, située sur la face postérieure des paupières (palpébrale) et se repliant sur la face antérieure du globe oculaire (bulbaire) en dehors de la cornée.

Conjonctivite n. f. Inflammation de la conjonctive résultant d’une irritation mécanique, d’une infection microbienne (présence d’un pus riche en polynucléaires) ou d’un état allergique (présence de polynucléaires éosinophiles).

Conjugaison n. f. Action d’unir.

Connecteur n. m. Extrémité de raccordement d’un dispositif médical (seringue, aiguille, cathéter, sonde, prolongateur, robinet...) de forme généralement conique, qui est devenue normalisée et spécifique à chaque voie d’administration.Ce moyen peut être complété par un code couleur usuel, mais non normalisé. Certains connecteurs sont munis d’un système de…

Connectivite n. f. Terme générique des pathologies auto-immunes d’un tissu conjonctif.

Connectome n. m. Le connectome est défini comme l’ensemble des connexions neuronales dans le cerveau.Le connectome donne naissance à des atlas de connectivité distribuée au niveau de la population et permet d’évaluer les perturbations de connectivité dans les échantillons cliniques. Les données démographiques, génomiques et cognitives, comportementales, peuvent…

Connectomique adj. et n. f. 1. Établissement et étude du connectome, c’est-à-dire de l’ensemble des connexions neuronales du cerveau ;2. Science qui s’intéresse à l’assemblage et l’analyse de données de connectomes.

Connexine n. m. Famille de protéines transmembranaires qui s’associent en un connexon, structure constituée par l’assemblage de 6 molécules de connexines. Les connexons présents dans les membranes de deux cellules voisines se placent en vis-à-vis et forment ainsi une jonction percée par un pore de 1,25 nm de…



→ Convection

Conditionneuse

Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016


Synonyme(s) : machine à conditionner
Anglais : packaging machine
Espagnol : máquina de acondicionamiento
Étymologie : Latin condītĭo condition, situation, manière d’être.

n. f. Machine manuelle, semi-automatique ou automatique, conçue pour réaliser les différentes étapes d’un processus de conditionnement, par exemple désempilage, remplissage, operculage…

Les machines sont spécialisées pour un type de conditionnement donné : ampoules, flacons, sachets… Le nom de conditionneuse est également donné au personnel féminin en charge d’une opération de conditionnement.