Continence

De Le dictionnaire
Compression ←

Confusion n. f. Situation dans laquelle la mesure de la relation entre un facteur de risque et un phénomène de santé est biaisée, faussée par l’existence d’un tiers facteur, dit facteur de confusion, lié à la fois au facteur de risque et au phénomène de santé.

Congélation n. f. Passage de l’état liquide à l’état solide par l’action du froid.

Congestion n. f. Accumulation pathologique de sang dans les vaisseaux dilatés d’un organe ou de l’un de ses segments. On distingue la congestion active d’origine artérielle de la congestion passive par obstacle sur la circulation veineuse.

Conium Cf ciguë.

Conivaptan (chlorhydrate de) n. m. Antagoniste de la vasopressine, par son action niveau des récepteurs V1a et V2 de lhormone. Le conivaptan régule les résistances vasculaires systémiques en agissant sur les récepteurs V1a de la musculature lisse des vaisseaux, des cardiomyocytes, des hépatocytes et des plaquettes et en bloquant les…

Conjonctif adj. Se dit d’un tissu intermédiaire de jonction entre d’autres tissus et contenant une substance dite fondamentale, des fibres et divers types de cellules.

Conjonctive n. f. Membrane muqueuse transparente, normalement lisse, située sur la face postérieure des paupières (palpébrale) et se repliant sur la face antérieure du globe oculaire (bulbaire) en dehors de la cornée.

Conjonctivite n. f. Inflammation de la conjonctive résultant d’une irritation mécanique, d’une infection microbienne (présence d’un pus riche en polynucléaires) ou d’un état allergique (présence de polynucléaires éosinophiles).

Conjugaison n. f. Action d’unir.

Connecteur n. m. Extrémité de raccordement d’un dispositif médical (seringue, aiguille, cathéter, sonde, prolongateur, robinet...) de forme généralement conique, qui est devenue normalisée et spécifique à chaque voie d’administration.Ce moyen peut être complété par un code couleur usuel, mais non normalisé. Certains connecteurs sont munis d’un système de…

Connectivite n. f. Terme générique des pathologies auto-immunes d’un tissu conjonctif.

Connexine n. m. Famille de protéines transmembranaires qui s’associent en un connexon, structure constituée par l’assemblage de 6 molécules de connexines. Les connexons présents dans les membranes de deux cellules voisines se placent en vis-à-vis et forment ainsi une jonction percée par un pore de 1,25 nm de…

Conotoxine n. f. Nom générique pour désigner des peptides de 10 à 30 acides aminés, possédant un ou plusieurs ponts disulfure, présents sous forme de mélanges complexes dans le venin des cônes marins du genre Conus. Intense neurotoxicité due à un blocage de multiples canaux ioniques (calciques ou…

Conscience n. f. En morale, jugement de valeur sur ses propres actes, d’où le sentiment du bien et du mal par référence à une morale et l’expression « cas de conscience ».

Conscient 1- adj. Qui a sa conscience. 2- n.m. En psychanalyse et en psychologie, totalité de ce qu’un sujet perçoit de son activité psychique. Cf conscience.

Conseil n. f. 1- Avis, recommandation ; 2- assemblée de personnes chargées de fonctions particulières.

Conservateur n. m. Substance utilisée pour prolonger la conservation d’un médicament ou d’un produit cosmétique en évitant les altérations chimiques et/ou en inhibant le développement de microorganismes.

Consolidation n. f. Action de donner plus de solidité, de rendre durable, plus résistant, d’affermir.

Consoude n. f. Grande herbacée indigène des zones humides (Symphytum officinale L., Boraginaceae) vivace par un rhizome volumineux. Parties souterraines contenant des polysaccharides (fructanes) et de l’allantoïne, à l’origine de leur réputation non démontrée de propriétés cicatrisantes ; également présence d’alcaloïdes déhydropyrrolizidiniques présentant des propriétés hépatotoxiques (syndrome veino-occlusif),…

Constante n. f. Quantité de valeur invariable, introduite dans des calculs où interviennent des facteurs de quantité variable.

Constipation n. f. Évacuation difficile ou retardée de fèces dures et sèches ou scybales ; moins de trois selles par semaine. Peut être d’origine fonctionnelle ou organique. Peut provoquer des diarrhées sécrétoires ou fausses diarrhées.

Constringence n. f. Grandeur mesurant la dispersion d’un verre. Si nLa dispersion chromatique est d’autant plus grande que la constringence est faible.

Contage n. m. Transmission d’agents pathogènes ou d’une maladie infectieuse par une exposition indirecte, le support pouvant être vêtement, boisson, aliment, postillons, squames, eaux usées ou matières d’élimination infectées (urines, excréments), literie, instrument (exemple : brosse à dents).

Contagieux adj. Transmissible par contagion (une maladie contagieuse) ou qui est atteint d’une maladie transmissible par contagion (une personne, un animal contagieux).

Contagion n. f. Transmission d’une maladie de façon directe par contact ou indirecte par un intermédiaire.

Contagiosité n. f. Propriété de ce qui est contagieux.

Contaminant 1- adj. Qui contamine ; 2- n.m. agent apte à contaminer. Substance, élément ou organisme susceptible de nuire à la santé des êtres vivants ou d’altérer la qualité de l’environnement. Un contaminant peut être une matière solide, un liquide ou un gaz, une radiation, un…

Contamination n. f. Souillure d’un milieu inerte ou d’un organisme vivant par un élément étranger.

Contaminer v. 1- Souiller par un contact impur. 2- En médecine, infecter (par une bactérie ou un virus) ou infester (par un parasite) un organisme vivant ou un milieu et contribuer, de ce fait, à propager une infection ou une infestation microbienne. 3- Par extension, dans l’environnement,…

Conteneur n. m. Boîte métallique ou en matière plastique, de dimensions normalisées, servant d’emballage pour l’instrumentation lourde.


Contorté adj. Tordu en spirale (par exemple, le bouton floral d’hibiscus).

Contraceptif adj. et n. m. Qualifie ou désigne une méthode, un objet ou une substance permettant d’empêcher de manière réversible la conception.

Contraception n. f. Ensemble des moyens employés pour éviter une grossesse.

Contrainte de cisaillement n. f. Rapport entre la force de cisaillement et la surface sur laquelle cette force s’applique. La force de cisaillement est une force de frottement qui s’exerce tangentiellement à la surface du matériau lors d’un mouvement de cisaillement. Unité SI : le pascal (Pa).

Contraste

Contrefaçon n. f. Atteinte à un droit exclusif de propriété intellectuelle (Article L.335-2 Code de la propriété intellectuelle) qu’il s’agisse de propriété littéraire ou artistique (droit d’auteur ou droits voisins) ou de propriété industrielle (brevet, marque, dessin, modèle...).

Contre-indication n. f. Présence d’une pathologie ou d’une situation exposant un patient à un risque accru d’effet indésirable. Une contre-indication absolue devra être impérativement respectée, une contre-indication relative tiendra compte du rapport bénéfice-risque pour le patient.

Contre-ion n. m. Ion qui accompagne un autre ion de charge opposée de manière à assurer l’électroneutralité. Par exemple, l’ion chlorure est le contre-ion du sodium dans NaCl et vice-versa.

Contribution n. f. Part apportée par un individu à un travail ou à une dépense commune.

Contrôle n. m. Vérification, examen s’effectuant au cours d’un processus de fabrication.

Convection n. f. Mode de transport des espèces en solution dû à des différences de densité en son sein et à leur entraînement par les molécules de solvant.

Convolution n. f. En mathématiques et en physique, notion qui trouve son origine dans le fait que le signal issu d’un processus physicochimique (et permettant en principe l’obtention du résultat cherché) n’est pas exactement identique à celui émis.L’expression f(t)h(t) s’appelle le produit de convolution des deux fonctions f(t)…

Cooley (maladie de)

Coombs (test de) Artifice sérologique permettant de détecter des anticorps non agglutinants (anticorps incomplets) grâce à l’action d’un sérum antiglobulines humaines qui provoque une agglutination. L’épreuve directe a pour but de rechercher la présence d’anticorps incomplets fixés in vivo sur les hématies du sujet par leur mise en…

Coordinat n. m. Atome ou groupe d’atomes appartenant à un agent complexant et lié à l’ion central d’un complexe organométallique.

Coordinence n. f. Notion mise en évidence par Werner (de A. Werner, 1866 – 1919, chimiste suisse, Prix Nobel 1913) qui indique que, dans un complexe, le métal coordinateur (complexé) possède deux types de valence, la principale, qui est l’habituelle ionique, et une valence secondaire non ionique. Cette…

Copanlisib n. m. Inhibiteur sélectif de toutes les isoformes des phosphoinositol-3 kinases (PI3K) de classe I, avec une action inhibitrice prédominante sur les isoformes PI3Kδ et PI3Kα. La voie des PI3K (contrôle de la croissance, de l’initiation de la transcription et du métabolisme) est la voie de…

Copolymère n. m. Polymère constitué d’au moins deux unités monomères différentes.

Coprah n. m. Albumen solide séché de la noix de coco Cocos nucifera L. (Arecaceae exemple Palmiers).

Coprécipitation Cf contamination dun précipité.

Coprécipité Cf contamination dun précipité, dispersion solide.

Coproculture n. f. Examen consistant à effectuer l’ensemencement sur des milieux de culture sélectifs de matières fécales, pour y mettre en évidence d’éventuelles bactéries pathogènes (exemple : salmonelles, shigelles, Campylobacter, Yersinia enterocolitica, certains pathotypes dEscherichia coli, Vibrio cholerae) responsables de diarrhées et d’infections digestives. La coproculture peut…

Coprolithe n. m. Excrément fossile. Concrétions pierreuses dans les matières fécales.

Coprologie n. f. Étude du milieu fécal par observation macroscopique et microscopique, techniques physiques et biochimiques. Elle explore : les phénomènes hydro-électrolytiques (diarrhées motrices, sécrétoires, osmotiques, chimio-induites, résections et constipations), les phénomènes métaboliques (diarrhées graisseuses de maldigestion et de malabsorption ex stéatorrhée et élastase, et surveillance des traitements),…

Coquelicot n. m. Herbacée indigène jadis messicole (Papaver rhoeas L., Papaveraceae). Pétale rouge contenant des anthocyanes et une faible quantité d’alcaloïdes dérivés du squelette isoquinoléique (rhoeadine) ; réputation non démontrée de sédatif doux et d’antitussif léger.Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographie 08/2019, 1881 corrigé 10.0 (pétales de).

Coqueluche n. f. Maladie infectieuse contagieuse respiratoire due à Bordetella pertussi. Contamination interhumaine par projection de mucus au cours de la toux. Incubation de 7 à 10 jours, puis période catarrhale de 7 à 15 jours avec éternuements, rhinite, toux et fébricule. La toux devient progressivement spasmodique, émétisante,…

Cordon n. m. 1- Petite corde ; 2- formation cylindrique et pleine.

COREVIH

Coriandre n. f. Herbacée (Coriandrum sativum L., Apiaceae ex-Ombellifères) d’origine méditerranéenne, largement cultivée (Europe centrale, Proche-Orient, Inde...). Fruit (diakène) contenant une huile essentielle riche en linalol, à propriétés modestement spasmolytiques et facilitant la digestion.Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographies 08/2019, 1304 corrigé 10.0 et 07/2014, 1820 (huile essentielle…

Coricide adj. et n. m. Désigne et qualifie un topique pour la destruction des cors.



→ Corymbe

Continence

Dernière modification de cette page le 08 août 2017


Antonyme(s) : incontinence
Anglais : continence
Espagnol : continencia
Étymologie : Latin contĭnentĭa maîtrise de soi, modération, retenue, contenance, contenu.

n. f. Absence d’évacuation involontaire des selles ou de l'urine. Liée à la présence d’un sphincter assurant la rétention et empêchant le passage (transit). Se dit le plus souvent des sphincters de la vessie ou de l’anus dont le bon fonctionnement empêche une miction ou une défécation involontaire.