A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Dispensation

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 18 février 2021
Anglais : dispensing
Espagnol : dispensación
Allemand : Abgabe
Étymologie : latin dispensātĭo distribution, répartition, partage, administration, gestion
n. f. Acte pharmaceutique associant à la délivrance d'un médicament ou d'un dispositif médical, l’analyse pharmaceutique de l’ordonnance médicale, la préparation éventuelle des doses à administrer, la mise à disposition des informations et conseils nécessaires à un bon usage. (Article R.4235-48 du Code de la Santé publique).

La dispensation des médicaments dans les pharmacies d’officine et établissements de soin, les pharmacies mutualistes et les pharmacies de secours minières, ainsi que les règles techniques applicables aux sites Internet de commerce électronique de médicaments à usage humain, doivent être conformes à des bonnes pratiques dont les principes sont définis par arrêté (article L. 5121-5 du Code de la santé publique). À ces contraintes, s’ajoutent des obligations en matière de sérialisation du médicament.


Dispensation adaptée

Dispensation efficiente renforçant le bon usage, l'observance, la lutte contre le gaspillage et la diminution du risque iatrogénique. Dans le respect de la prescription médicale, et uniquement pour les traitements dont la posologie peut varier en fonction des besoins du patient pendant la durée de la prescription, le pharmacien peut adapter la dispensation. Il ne s'agit donc pas d'une modification ou d'une adaptation de la prescription médicale, ni d'un point de vue de la durée de traitement, ni des médicaments prescrits.

Ce dispositif est limité à une liste de classes thérapeutiques définie par la Convention nationale des pharmaciens d’officine.


Dispensation à l'unité (DAU)

Opération qui consiste à délivrer des médicaments qui auront été précédemment préparés et regroupés en unités, pour chaque médicament, dans une même entité (sachet, flacon...) pour la durée totale ou fractionnée du traitement.

Cette dispensation à l'unité ou en fractionnement de traitement en officine de ville est prévue pour les médicaments classés comme stupéfiants (méthadone, méthylphénidate, morphiniques) ou pour les médicaments soumis au régime des stupéfiants ( buprénorphine, clorazépate dipotassique, clonazepam, midazolam, tianéptinezolpidem) pour lesquels il existe des dispositions particulières applicables au fractionnement de la dispensation et au chevauchement des prescriptions (articles R. 5132-30 et R. 5132-33 du Code de la santé publique).