A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Méta-analyse

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 15 février 2018
Anglais : meta-analysis
Espagnol : metaanálisis
Allemand : Metaanalyse
Étymologie : grec µετά metá adverbe et préposition signifiant au milieu de, parmi, avec, par derrière, ensuite, après, à la suite de et ἀνάλυσις análusis affranchissement, libération, dissolution, solution d’un problème
n. f. Méthode d’analyses statistiques utilisée pour interpréter et faire la synthèse de données concernant une question précise, issues d'études distinctes indépendantes. Cette méthode agrégative permet, à partir de données quantitatives et selon un protocole rigoureux et reproductible, d'augmenter la probabilité de trouver un résultat significatif quand les diverses études, de petite taille, ne permettent pas forcément de conclure.

Cette méthode d'analyse s'applique dans de nombreux domaines, en particulier dans le domaine médical pour l’interprétation globale d’études tels que les essais cliniques, thérapeutiques, les évaluations de paramètres biologiques, etc.
Par exemple dans les essais thérapeutiques, chaque étude apporte une certaine quantité d’informations, cette quantité peut être scindée en une partie commune qui traduit l’effet du traitement et une partie propre à chaque essai qui témoigne de la spécificité de l’essai. La méta-analyse réunit les informations communes fournissant une estimation moyenne de l’effet du traitement et les informations spécifiques à chaque essai permettent d’évaluer l’homogénéité des réponses.

Références et annexes :
Le terme " méta-analyse " a été introduit en 1976 par un statisticien américain, Gene Glass.
Gene V. Glass, Primary, Secondary, and Meta-Analysis of Research, Educational Researcher, 1976, 5 (10),‎ 3-8.