A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Pet‑scan

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Synonyme(s) : tomographie par émission de positons – scanneur
Anglais : positron emission tomography – scanner (pet-scan)
Espagnol : tomografía por emisión de positrones – escáner
n. m. Méthode d'imagerie utilisée en cancérologie, cardiologie, neurologie, reposant sur l'emploi de traceurs comportant un atome radioactif, dont la désintégration se traduit par l'émission d'un positon. La collision de celui-ci avec un électron entraîne l'émission de deux photons γ, qui se propagent en sens diamétralement opposés. Ils sont détectés par un ensemble de capteurs fournissant un signal traité par un calculateur pour aboutir à une cartographie en trois dimensions. Les radionucléides émetteurs de positons sont caractérisés par la brièveté de leur demi-vie, de quelques dizaines de minutes, ce qui nécessite leur production au moyen d'un cyclotron, puis leur incorporation dans la molécule de traceurs, par mise en jeu d'une chimie rapide et efficace, garantissant ainsi la qualité requise pour une substance injectable, le tout à proximité immédiate du site d'emploi. Le traceur peut être une molécule entrant dans un cycle biologique, par exemple le 18F-fluorodésoxyglucose, qui suivra la voie du glucose en s'accumulant dans les cellules en fonction de leur demande énergétique ou encore un ligand tel que le raclopride marqué au 11C permettant une visualisation de synapses dopaminergiques.

En neuropsychologie, la longueur du temps d'acquisition, de l'ordre de 30 minutes, en limite l'intérêt par rapport à l'IRM fonctionnelle, alors que cette voie d'investigation demeure intéressante dans d'autres domaines, par exemple en pharmacologie.