Ouvrir le menu principal
Dernière modification de cette page le 27 juillet 2023
Quizartinib.

n. m. (DCI). Petite molécule de synthèse, qui est un inhibiteur des tyrosine kinases portées par les récepteurs de classe III, notamment le récepteur hématopoïétique FLT3 (Fms like tyrosine kinase 3, aussi connu sous le nom CD135, proto-oncogène), le récepteur du facteur 1 stimulant les colonies (CSF1R ou colony stimulating factor 1 receptor/FMS), le récepteur du facteur des cellules souches (CSFR/KIT, récepteur de cytokines exprimé notamment sur les cellules souches hématopoïétiques), et les récepteurs du facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGFR, platelet-derived growth factor receptor), entraînant une inhibition de la prolifération et de l’apoptose des cellules leucémiques, indépendantes du ligand.
Le métabolite majeur (AC886) produit par le cytochrome CYP3A4/5 est aussi actif que la molécule mère (voir la figure) : il s’arrime également au domaine de liaison de l’adénosine triphosphate (ATP), cofacteur de la kinase, pour empêcher l’autophosphorylation du récepteur et bloquer la prolifération cellulaire dépendante de la voie de signalisation FLT3/ITD.
La mutation, la plus souvent retrouvée (entre 25 et 30 % des cas selon les études), dans le récepteur FLT3 est une duplication interne en tandem (ITD) d’une séquence palindromique présente dans la région juxtamembranaire du récepteur (codons 591 à 601), entraînant une activation constitutive de prolifération cellulaire.

Voir : Tyrosine ; Kinase ; Récepteur ; Cytokine ; Cellule souche ; Hématopoïétique ; Facteur de croissance ; Plaquette ; Apoptose ; Ligand ; Cytochrome ; ATP ; Cytarabine ; Anthracycline ; Leucémie ; Théranostic.

Il est administré quotidiennement, par voie orale, en association avec la cytarabine et une anthracycline dans la phase d’induction, puis avec la cytarabine dans la phase de consolidation, dans le traitement de patients adultes avec un diagnostic de leucémie aiguë myéloïde liée à une duplication en tandem.
L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a, dans son autorisation de mise sur le marché, approuvé un théranostic (test compagnon), le
LeukoStrat CDx FLT3 Mutation Assay, qui est fondé sur un test PCR in vitro, pour détecter la duplication interne en tandem et les mutations D835 et I836 du domaine tyrosine kinase du gène FLT3, dans l’ADN extrait des cellules mononucléaires récoltées dans le sang périphérique ou dans les prélèvements de moelle osseuse de patients atteints de leucémie aiguë myéloïde.