A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Rhododendron

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 06 avril 2022
Anglais : rhododendron
Espagnol : rhododendro
Étymologie : grec ῤόδον rhódon rose (fleur) et δένδρον déndron arbre
n. m. Le rhododendron Rhododendron spp appartient à la famille des Ericaceae, ordre des Éricales, plante vivace à feuilles entières coriaces et à fleurs zygomorphes. À l'état sauvage, il se développe dans les endroits éclairés et humides sur sol acide ; il existe de nombreuses variétés horticoles qui peuvent devenir invasives. Le miel de rhododendron est toxique.



Toxicologie



La totalité de la plante est toxique (y compris le nectar) : Les fleurs et le nectar, les fruits, les feuilles et les axes caulinaires de certaines espèces contiennent de l’acétylandromédol qui est le toxique majoritaire (irritant et toxique). C'est une grayanotoxine (diterpène) qui accroit la perméabilité cellulaire aux ions sodium. Certaines espèces souvent hybrides (ex: R. fortunei) renferment d'autres grayanotoxines. Leur activité toxique est proche de celle de l'aconitine. Elles sont également très irritantes. La plante perd sa toxicité après dessiccation.
Les intoxications les plus décrites proviennent principalement de la consommation du miel de ces plantes ou de l'ingestion de parties de la plante par les enfants.
Les symptômes apparaissent 30 min à 2h après ingestion et peuvent durer plus de 24 heures: irritation de la bouche, hypersalivation, nausées, vomissements, diarrhées, douleurs et crampes abdominales, vertiges, somnolence, faiblesse musculaire, hypotension, bradycardie, troubles du rythme, fatigue, agitation avec prurit, dépression respiratoire, coma et convulsions