A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Torsade

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 01 juin 2015
Anglais : twist
Espagnol : twist
Étymologie : latin torquēre tordre, imprimer un mouvement de rotation, contourner
n. f. Objet contourné en hélice.



Pathologie



Torsade de pointe

Anglais : torsade de pointes ou torsade
Espagnol : torsades de pointes ou torsades
Trouble paroxystique du rythme cardiaque ventriculaire caractérisé, sur le tracé de l'électrocardiogramme, par la succession de 200 à 250 ventriculogrammes atypiques par minute, avec des complexes QRS (QRS correspond à la dépolarisation et la contraction des ventricules, droit et gauche. L'onde Q est la première onde négative du complexe. L'onde R est la première composante positive du complexe. L'onde S est la deuxième composante négative) qui changent d'axe et donnent une impression de torsion autour de la ligne isoélectrique. Ces torsades sont dues à des phénomènes de rentrée, avec désynchronisation diffuse de la polarisation et risque de fibrillation ventriculaire mortelle. Elles sont favorisées par des déséquilibres ioniques (hypokaliémie, hypomagnésémie) ou l'allongement de QT (mesuré du début du QRS à la fin de l'onde T et qui correspond à l'ensemble de la dépolarisation et de la repolarisation ventriculaire) quelle qu'en soit la cause.

Les torsades de pointe sont une urgence médicale. Elles sont une contre-indication formelle à la pose d'un stimulateur cardiaque et à l'emploi de certains antihistaminiques H1 (terfénadine, astémizole) associés au kétoconazole ou de laxatifs associés aux diurétiques (pour « maigrir »), aux digitaliques et antiarythmiques notamment.