Référentiel

De Le dictionnaire
Rapport ←

Réarrangement n. m. Action de réarranger, de transposer

Rébaudioside

Rebond n. m. Développement nouveau.

Réboxétine (mésilate de) n. f. Antidépresseur qui agit par inhibition de la recapture de la noradrénaline et, à un degré nettement moindre, de la sérotonine.

Recapture n. f. Mécanisme de régulation de lactivité synaptique, par une reprise du médiateur libéré, mettant en jeu des transporteurs membranaires spécifiques, localisés au niveau des terminaisons de laxone, qui réintroduisent le médiateur dans le cytoplasme où il est pris en charge par dautres transporteurs présents dans la…

Récepteur n. m. Qui reçoit un signal,une information, un courant, une action mécanique.En biologie, le terme désigne un organe, tissu, cellule ou structure protéique cellulaire qui reconnait spécifiquement un signal et transmet un message à l’origine d’une réponse physiologique, pathologique ou pharmacologique.

Récessif adj. Se dit dun caractère qui napparaît pas

Récipient n. m. Ustensile creux servant à contenir une matière.

Recklinghausen (maladie de) n. f. 1- Affection génétique par mutations du gène NF1 (chromosome 17q11.2) codant la neurofibromine produite par de nombreux tissus (cerveau, rate, thymus et reins) de transmission autosomique dominante pour la moitié des cas. Des néomutations dans les autres cas ont été identifiées sur le chromosome paternel.…

Recombinaison n. f. Nouvelle combinaison

Recommandation n. f. Action de recommander, de conseiller à quelqu’un, souvent de façon pressante, de faire quelque chose.

Reconstitution n. f. Action consistant à former à nouveau.

Recouvrement

Rectification

Rectite n. f. Inflammation aiguë polymorphe du rectum et de la muqueuse rectale. Elle se manifeste par des épreintes, ténesmes, rectorragies, glaires et douleurs irritatives locales.

Rectum n. m. Partie terminale du tube digestif de 12 à 15 cm de long, faisant suite au côlon sigmoïde et se terminant par lanus. Comprend deux segments, le rectum pelvien, avec lampoule rectale qui assure le stockage des matières fécales avant la défécation, puis le rectum périnéal…

Rectus adj. Direct, droit simple.

Récupération n. f. Action de rentrer en possession, par exemple de ce quon avait perdu, dépensé.

Récurrence n. f. Répétition dun phénomène.

Récurrent adj. Se dit dun organe ou dun mécanisme qui revient à son origine (exemple nerf récurrent, fièvre récurrente).

Recyclage n. m. Renvoi dun produit de traitement en un point situé en amont dans le même circuit.

Rédie n. f. Désigne, chez les Trématodes (exemple : Fasciola hepatica) le troisième stade larvaire sur cinq ou six, après le miracidium et le sporocyste, présent dans la glande digestive dun gastéropode de type limnée, par bourgeonnement interne. Par le même processus, peut donner naissance à des rédies…

Redissolution n. f. Nouvelle dissolution.

Redondance n. f. Abondance, duplication.

Redon (drain de) n. m. Drain chirurgical type agissant par un drainage actif faisant intervenir une aspiration extérieure. Le système comporte un drain, une tubulure de connexion et un flacon d’aspiration (= flacon sous vide).

Rédox

Réducteur adj. et n. m. Qui simplifie de façon abusive, qui réduit.

Réduction n. f. Action de diminuer la valeur, le nombre, la quantité de quelque chose.

Réécriture génomique n. f. Technique de génie génétique reposant sur l’utilisation d’endonucléases de restriction dans le but de modifier le génome. L’originalité de cette technique résulte dans la haute spécificité de coupure du double brin d’ADN par les nucléases, contrairement aux techniques antérieures où les modifications étaient…

Référence n. f. Ce à quoi on se reporte, on se réfère (exemples : élément de référence, matériau de référence certifié, préparation biologique de référence, substance chimique de référence).


Réflectométrie n. f. Méthode physique qui mesure la réflexion de la lumière.

Réflexe n. m. Réponse musculaire automatique dun seul ou dun petit groupe de muscles, se produisant, à brève latence, après la stimulation dun récepteur sensoriel et mettant en jeu un arc comportant un nombre limité de neurones.

Réflexion

Réflexothérapie n. f. Méthode (non conventionnelle) visant à traiter un patient en utilisant des réflexes physiologiques ou pathologiques, par stimulation (excitation, piqûre, cautérisation), à distance de la région atteinte.

Refoulement n. m. Action de refouler, repousser, faire reculer.

Réfraction n. m.

Refsum (maladie de) n. f. Maladie génétique par mutation du gène PHYH (chromosome 10pter-p11.2) codant la phytanoyl-CoA hydroxylase peroxysomale ou du gène PEX7 (chromosome 6q22-24) codant le transporteur intrapéroxysomal de cette hydroxylase. Il en résulte un défaut doxydation des acides gras et plus particulièrement de celle de lacide phytanique qui…

Regdanvimab n. m. Anticorps monoclonal humain, immunoglobuline de type IG1-λ, qui est produit dans des cellules ovariennes de hamster chinois (CHO) dérivant de la lignée cellulaire CHO-K1.Il cible le domaine de liaison du spicule du coronavirus SRAS-CoV-2, qui reconnaît l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA), le récepteur cellulaire…

Régime n. m. Manière dagir, de se comporter, règle de conduite.

Région n. f. Partie déterminée.

Registre n. m. Document dans lequel sont consignées des choses dont on veut garder le souvenir.

Règle n. f. Prescription qui simpose.

Réglementation n. f. Ensemble des mesures légales et réglementaires régissant une question.

Règles n. f. Écoulement sanguin (chez la femme) provenant de lutérus (entre 5 et 25 mL), dû aux ouvertures vasculaires consécutives à la chute de la partie superficielle de lendomètre (déciduale), se produisant chaque mois (autour de 28 jours, le cycle menstruel nétant pas forcément régulier), de la…

Réglisse n. f. Grande herbacée vivace (Glycyrrhiza glabra L., Fabaceae ex-Légumineuses, et espèces voisines [G. inflata Batalin, G. uralensis Fisch.]), originaire du sud de l’Europe et de l’Asie, largement cultivée (pourtour méditerranéen, Moyen-Orient, sud des États-Unis…). Présence dans les organes souterrains (racines et stolons) de nombreux flavonoïdes (flavanones…

Regnault (table de) n. f. Corrélation, entre la pression et la température, permettant de sassurer de la qualité de la vapeur saturée dans une enceinte de stérilisation à la chaleur humide.

Règne n. m. Dans les taxinomies classiques, le règne est le plus haut niveau de classification des êtres vivants. Dans la nouvelle classification, à trois domaines, le règne est le deuxième niveau . Chaque règne est divisé en phyla (également nommés divisions dans certains contextes). Les différents échelons…

Régorafénib n. m. Inhibiteur de nombreuses tyrosine kinases : VEGFR 2 et VEGFR 3 (récepteurs de facteurs de croissance endothéliale vasculaire), TIE2 (récepteur de l’angiopoïétine 1), RET (récepteur à fonction tyrosine kinase de facteurs neurotrophiques dérivés de cellules gliales), Kit (récepteur du colony-stimulating factor 1 et…

Régression

Régulateur n. m. Instrument utilisé pour maintenir un réglage.

Régurgitation n. f. 1- Retour dans la bouche peu de temps après leur ingestion et sans vomissement des aliments solides ou liquides parvenus dans lestomac ou lœsophage. Fréquente chez le nouveau-né, elle traduit chez ladulte une insuffisance dobturation par la valve de lorifice gastro-œsophagien (cardia).2- Reflux du sang…

Rein n. m. Organe pair sécrétant lurine, situé de chaque côté de la colonne vertébrale, en arrière du péritoine.

Reine des prés n. f. Grande herbacée eurasiatique vivace des prés humides (Filipendula ulmaria Maxim., = Spiraea ulmaria L., Rosaceae). Présence dans la fleur et la sommité fleurie de flavonoïdes (spiréoside…), de tanins hydrolysables et d’hétérosides d’acides-phénols (en particulier le monotropitoside qui libère par hydrolyse du salicylate de méthyle)…

Reiter (syndrome de) n. m. Maladie infectieuse détiologie non gonococcique avec urétrite, conjonctivite et arthrite sacro-iliaque ou des hanches compliquant, à distance, une infection gastro-intestinale ou vénérienne.

Rejet n. m. Action de rejeter, de renvoyer.

Relargage n. m. Opération de lanalyse immédiate consistant en la résolution dune phase liquide en ses constituants par précipitation ou par démixtion, induite par addition à celle-ci dun sel diminuant la solubilité dans le solvant du soluté initialement dissous. Le plus souvent mais pas nécessairement , le constituant…

Relation n. f. Rapport qui lie un objet à un autre.

Rélatlimab n. m. Anticorps monoclonal humain, de type immunoglobuline G4-kappa, qui est dirigé contre le récepteur LAG-3 (lymphocyte-activation gene 3), protéine du gène d’activation lymphocytaire de type 3. LAG-3 est un point de contrôle immunitaire, situé sur la paroi des lymphocytes T activés et des lymphocytes tueurs naturels…

Relaxation n. f. Phénomène correspondant au retour dun système à létat déquilibre.

Rélébactam n. m. Petite molécule de synthèse inhibitrice de β-lactamases.



→ Resedaceae

Référentiel

Dernière modification de cette page le 12 octobre 2021 (Version originale de cette page)


Anglais : frame of reference
Espagnol : referente
Allemand : Bezugssystem, Benchmark
Étymologie : Latin rĕfĕre porter en arrière, reporter, apporter, rendre, ramener, reproduire, renouveler.

adj. et n. m. Désigne ou qualifie un ensemble structuré d'informations auquel on se rapporte (document, texte, système...).


Référentiel des actes innovants hors nomenclature (RIHN)


Liste des actes de biologie médicale et d'anatomopathologie innovants hors nomenclature, entrant dans un mécanisme particulier de prise en charge précoce et conditionnelle, définie par la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) dans le cadre du « soutien à l'innovation ».
Cette liste de référence est conditionnée à la réalisation d’un recueil prospectif et comparatif de données, afin de valider l’efficacité clinique et l’utilité médico-économique des actes considérés comme innovants. Ces données sont destinées à faciliter leur évaluation ultérieure par la Haute Autorité de Santé (HAS), en vue d’une prise en charge par la collectivité, qu’elle soit de ville (NABM, CCAM) ou hospitalière.


Le RIHN, actualisé annuellement, constitue donc un mécanisme de prise en charge conditionnelle, à l’instar des deux autres piliers du soutien à l’innovation que sont le « forfait innovation » pour les dispositifs médicaux et les actes (Article L.165-1-1 du code de la sécurité sociale), et les autorisations temporaires d’utilisation (ATU) pour les médicaments (Article. L.5121-12 du code de la santé publique).
Références et annexes : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2015/08/cir_39897.pdf


Référentiel en santé


Document élaboré dans le but d’améliorer la qualité, la sécurité, l’efficacité et l’adéquation des pratiques professionnelles en matière de prévention, de diagnostic, de soins et de suivi. En France, la Haute autorité de santé (HAS) a notamment pour mission de développer la qualité dans le champ sanitaire, social et médico-social.

Elle élabore et diffuse des recommandations de bonnes pratiques, des référentiels de certification des établissements de santé et d’accréditation des médecins, des guides méthodologiques et indicateurs d’évaluation de la qualité des soins. La certification des logiciels d’aide à la prescription et à la dispensation fait l’objet de guides méthodologiques spécifiques. Cf HAS.