A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Riociguat

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 02 juin 2020
Riociguat,.

n. m. (DCI). Molécule de synthèse, à partir d’un châssis pyrazolopyridine, activateur et stimulateur direct de la guanylyl‑cyclase soluble (GCs), enzyme ubiquitaire impliquée dans l’action du monoxyde d’azote (NO).
Le riociguat agit par un double mode d’action : 1) il sensibilise la GCs au NO endogène en stabilisant la liaison NO – GCs ; 2) il stimule directement la CGs, indépendamment du NO, et rétablit la voie NO – GCs – GMPc. Il en résulte une augmentation de la production du GMPc. Le GMPc entraîne une vasodilatation, une baisse de la pression systolique de l’artère pulmonaire et une amélioration de la fonction du cœur droit.

Le riociguat est indiqué dans le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire (HAP, groupe 1 de l’OMS), seul ou en association à un antagoniste des récepteurs de l’ endothéline, chez les adultes de plus de 18 ans atteints d’hypertension pulmonaire de classe fonctionnelle II ou III de l’OMS.
Il est également indiqué dans le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire thromboembolique chronique (HPTEC, groupe 4 de l’OMS), inopérable, ainsi que dans le traitement de l’hypertension persistante ou récurrente après traitement chirurgical.