A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Résine

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 14 mars 2015
Anglais : resin
Espagnol : resina
Étymologie : latin rēsīna résine
n. f. 1- Produit de sécrétion végétale insoluble dans l'eau et cristallisant difficilement ; 2- composé macromoléculaire naturel ou synthétique.



Chimie analytique



Résine échangeuse d'ions

Anglais : ion-exchange resin
Espagnol : resina de intercambio iónico
Composé polymérique, le plus souvent d'origine synthétique, sur lequel sont fixés des groupements fonctionnels à caractère acide ou basique plus ou moins ionisés capables d'échanger des ions avec le milieu où il baigne Cf échangeur d'ions.
Un échangeur de cations consiste en un anion polymérique et des cations échangeables et un échangeur d'anion en un cation polymérique et des anions «actifs». Une résine très utilisée comme échangeur de cations résulte de la copolymérisation du styrène et du divinylbenzène, celui-ci agissant comme agent pontant entre les chaînes de polystyrène.
Une résine très employée comme échangeur d'anions résulte aussi de la copolymérisation du styrène et du divinylbenzène suivie d'une introduction sur le squelette du groupement chlorométhyle (-CH2Cl). Avec ensuite l'action d'une amine tertiaire, telle la triméthylamine, qui conduit in fine à un groupement ammonium quaternaire avec, en regard, un anion échangeable.

Les propriétés des résines échangeuses d'ions sont largement conditionnées par leur degré de pontage. Elles doivent être fortement insolubles dans l'eau et dans les solvants organiques.


Pharmacognosie



Sensu stricto, résidu de distillation d’une oléorésine naturelle ; insoluble dans l’eau, une résine est un mélange de composés diterpéniques (par exemple, la colophane obtenue à partir de la térébenthine) ou triterpéniques (par exemple, la fraction résineuse de la myrrhe). Par extension, ce terme désigne d’autres substances naturelles, de composition chimique variée, non hydrosolubles et de consistance semi-liquide à solide, sécrétées par certains végétaux (par exemple, résine de cannabis, de jalap, de scammonée…).

De consonance voisine, le terme résinoïde, employé surtout en parfumerie, définit un extrait à odeur caractéristique, obtenu à partir d'une matière première sèche d'origine végétale, par extraction à l'aide d'un solvant non aqueux, suivie de l'élimination de ce solvant par un procédé physique.